La NASA envisage d’envoyer une sonde sur l’astéroïde Pallas

La NASA ne s’intéresse pas uniquement à la Lune ou à Mars. L’agence spatiale américaine compte en effet de nombreuses cordes à son arc et elle pourrait même en ajouter une nouvelle dans les années à venir.

D’après les propos rapportés par Space, la NASA envisagerait en effet de financer une mission à destination de Pallas, un astéroïde géant atteignant les cinq cents mètres de diamètre… et accessoirement l’un des plus gros corps présents dans la ceinture d’astéroïdes.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Pour le moment, rien n’est encore acté, mais l’agence devrait annoncer sa décision dans deux semaines au maximum.

Pallas, un nouveau corps à étudier

Selon les informations de nos confrères, cette mission devrait se reposer une nouvelle fois sur une sonde. L’objectif de la NASA serait en effet de placer un appareil dans l’orbite de l’astéroïde pour pouvoir l’étudier et récolter des données sur sa composition.

Ce n’est pas la première fois que l’agence s’intéresse aux objets présents dans la ceinture. Elle avait en effet lancé en 2007 la sonde spatiale Dawn, une sonde qui avait pour mission d’étudier Vesta et Cérès, deux autres corps très imposants situés dans la région.

Si la NASA avait financé cette mission, c’était surtout parce que ces deux corps sont des protoplanètes et l’idée était donc de les étudier afin d’en apprendre plus sur la genèse de notre système.

Pour Joseph O’Rourke, un planétologue de l’Arizona State University, les enjeux seraient exactement les mêmes avec Pallas. Ce corps est en effet très proche des objets étudiés dans le cadre de la mission Dawn et il peut donc lui aussi nous offrir un autre regard sur notre système.

Une mission planifiée pour 2022… si elle obtient la validation de la NASA

Rien n’est encore fait, donc, mais la NASA a tout de même déterminé une fenêtre de lancement pour sa sonde. Si la mission est validée, alors cette dernière prendra son envol en août 2022 et elle utilisera Mars pour prendre son élan et atteindre la ceinture. À partir de là, la sonde aurait la charge de se placer dans l’orbite de Pallas et de capturer le maximum de photo du corps pour dresser une carte de sa surface.

En revanche, il n’est pas non plus question d’attribuer à cette mission un budget équivalent à celui de Dawn. En réalité, la NASA tablerait davantage sur un budget de 467 millions de dollars et sur un seul survol du corps.

Toutefois, selon O’Rourke, ce serait un bon moyen de mettre le pied à l’étrier et de récupérer un peu plus de données sur les corps présents dans la ceinture d’astéroïdes.