Clicky

La NASA est formelle, Nibiru est un simple canular

La NASA a publié un communiqué de presse cette nuit afin de revenir sur les prédictions faites par David Meade, un pseudo-scientifique adepte des théories de fin du monde. L’agence spatiale américaine est formelle, Nibiru n’existe pas et cette mystérieuse planète n’est rien de plus qu’un mythe.

David Meade se décrit lui-même comme un « numérologue chrétien » et il passe ainsi le plus clair de son temps à chercher dans la Bible des réponses logiques à ses nombreuses questions.

Espace

L’année dernière, l’homme a publié un livre catastrophiste entièrement consacré à Nibiru, un livre dans lequel il évoquait une probable collision entre cette mystérieuse planète et notre monde.

Nibiru, un canular qui a la vie dure

En s’appuyant sur la Bible et sur des calculs totalement tirés par les cheveux, Meade a fini par déterminer qu’une série de catastrophes s’abattraient sur notre planète à partir du 23 septembre.

Pourquoi cette date ? Tout simplement parce que le 23 septembre tombe très exactement trente-trois jours après la dernière éclipse solaire totale, une éclipse datant du 21 août dernier. Et si ce chiffre est aussi important, c’est tout simplement parce que Jésus est censé avoir perdu la vie à cet âge.

L’homme a donc publié un ouvrage afin d’exposer sa théorie et ce dernier semble avoir rencontré un certain succès si l’on en croit les notes et les commentaires laissés par les internautes sur Amazon.

Nibiru n’est cependant pas un mythe récent. La légende trouve ses origines dans l’époque babylonienne et elle a ainsi été évoquée pour la toute première fois dans un poème traitant de la création : Enûma Elish.

Plusieurs astronomes ont d’ailleurs entrepris de déterminer la véritable identité de cette planète au fil de ces dernières décennies. Certains pensent ainsi que Nibiru désigne en réalité Jupiter, d’autres que le terme fait référence à Alpha Dragonis ou à Beta Ursae Minoris.

Puis, au début du XXe siècle, Zecharia Sitchin et Burak Eldem ont développé une autre théorie faisant de Nibiru une planète cachée aux confins du système solaire, une planète passant à proximité de la nôtre tous les trois mille six cents ans. Les années passant, cette théorie a pris de l’ampleur et elle a ensuite été reprise par de nombreux catastrophistes.

La NASA dément l’existence de Nibiru

David Meade en fait partie et il est ainsi totalement convaincu de l’existence de cette planète. Suffisamment en tout cas pour lui dédier un livre.

La NASA commente rarement ce genre de rumeurs, mais l’agence spatiale a fini par sortir de son silence en 2012, le lendemain de la supposée fin du monde du 21 décembre. L’article en question allait droit à l’essentiel et il remettait directement en cause l’existence de cette fameuse planète.

Les propos de Meade ont visiblement agacé l’agence, car cette dernière a remis le couvert un peu plus tôt dans la semaine en éditant son précédent article et en évoquant directement la théorie du pseudo-scientifique.

D’après la NASA, Nibiru n’a donc aucune existence réelle et il s’agit simplement d’un mythe régulièrement recyclé par les catastrophistes et autres complotistes, un mythe ne reposant sur rien de concret.

Hasard ou pas, David Meade est revenu sur ses propos récemment en indiquant que son livre – et sa théorie – avaient été mal compris.

En réalité, d’après lui, la fin du monde n’aura pas lieu le 23 septembre, mais cette date devrait en revanche marquer le début d’une série de catastrophes naturelles provoquées par cette hypothétique planète. Plus intéressant, selon l’homme, Nibiru éclipsera totalement le Soleil le 5 octobre prochain, plongeant par la même occasion le monde dans l’obscurité.

Le rendez-vous est pris.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.