La NASA finance Spaceworks, un expert en hibernation artificielle

La NASA contribue actuellement au financement de la société privée Spaceworks dans le cadre de recherches sur l’hibernation artificielle. Récurrente en science fiction, l’hibernation artificielle est une idée qui peut être envisagée afin d’atteindre les planètes les plus lointaines de notre système solaire. L’entreprise a longuement évoqué le sujet durant le dernier congrès international d’astronautique.

L’hibernation artificielle permettrait aux humains de vaincre les contraintes de temps et de suspendre le vieillissement, ou du moins de le ralentir. Grâce à elle, un équipage parti pour un vol interplanétaire pourrait ainsi limiter la quantité de nourriture et d’oxygène nécessaire au voyage. Dans cette optique, la masse d’un véhicule à destination de Mars pourrait être réduite de moitié.

Hibernation NASA

La NASA s’intéresse beaucoup aux techniques d’hibernation.

Toutefois, l’hibernation artificielle pour le voyage interplanétaire est encore en cours d’expertise. Elle doit faire face à plusieurs défis.

Hiberner pour voyager dans l’espace

L’hibernation est une forme d’hypothermie thérapeutique pratiquée par les chirurgiens depuis longtemps. D’après Spaceworks, des cycles d’hypothermie intercalés de quelques jours seraient suffisants pour un équipage complet.

Pendant que les autres membres hibernent, un petit nombre d’astronautes resteraient réveillés par tour en effectuant plusieurs cycles. La durée de chaque phase d’hypothermie envisagée serait de deux semaines, mais il serait possible de l’augmenter pour emmener les voyageurs plus loin.

L’hibernation est d’une nécessité indéniable pour la réussite de certaines missions spatiales. Elle éviterait des crises de dépression dans un espace confiné pendant une longue période.

Pour l’heure, la technique envisagée consiste à abaisser la température d’un patient à 32 °C et à lui injecter un neuroprotecteur afin d’éviter les lésions du cerveau. Plusieurs essais ont été menés avec succès.

L’hibernation humaine est encore à un stade d’expérimentation

Pour le moment, l’expérience sur l’hibernation humaine est limitée à une simple hypothermie thérapeutique de quelques heures. Des chirurgiens de l’UPMC Presbyterian Hospital à Pittsburgh en Pennsylvanie ont reçu une autorisation afin de mener des essais sur dix patients en état critique.

Ce ne sera d’ailleurs pas la première fois qu’ils testent cette technique puisqu’ils ont effectué plusieurs essais similaires sur des porcs l’année précédente, des essais qui ont donné de bons résultats.