La NASA offre un million de dollars pour un robot capable d’accompagner les astronautes sur Mars

La NASA vient de lancer un nouveau concours et il risque d’intéresser pas mal de monde. L’agence spatiale américaine offrira en effet un million de dollars à quiconque parviendra à créer un robot capable d’accompagner les astronautes sur Mars. Attention cependant car les participants devront remplir certains pré-requis. Ce serait beaucoup trop simple autrement.

Pour participer, les entreprises devront ainsi présenter un robot basé sur le modèle du robot humanoïde Robonaut 5.

Concours NASA

La NASA vient de sonner le coup d’envoi de son dernier concours.

Si ce terme n’évoque rien en vous, alors sachez que le programme Robonaut est un programme de recherche porté à la fois par la NASA et par la DARPA. Assez particulier, il vise à mettre au point un robot humanoïde capable de remplacer les astronautes au pied levé pour effectuer divers types de travaux.

Il faudra présenter un robot basé sur Robonaut 5

Le projet est né dans les années 90 et il a donné vie à plusieurs prototypes. L’un d’entre eux est actuellement affecté à la Station Spatiale Internationale.

Robonaut 5 est le dernier modèle conçu dans le cadre de ce programme et il se destine avant tout à la conquête de Mars. Il faut d’ailleurs savoir que plusieurs établissements prestigieux ont travaillé sur cette machine.

Ce modèle est assez imposant par ailleurs. Il mesure en effet un peu plus de 1,80 mètre et il pèse près de 120 kilogrammes. Le dernier prototype intègre plusieurs caméras situées dans sa tête mais également dans ses membres et il est aussi équipé d’un sonar et d’un système de télédétection par laser grâce auquel il peut analyser les objets situés dans son environnement.

Les participants n’auront pas droit à l’erreur

La NASA souhaite désormais passer à l’étape suivante et elle propose donc aux entreprises privées et aux passionnés de participer à un concours visant à développer un robot sur la base du dernier Robonaut, un robot capable d’évoluer dans un environnement aussi toxique que celui de Mars.

Monsi Roman, représentante de la NASA, n’a d’ailleurs pas mâché ces mots et elle a ainsi insisté sur le fait que ce robot devra être en mesure d’accomplir des tâches à la fois « complexes » et « dangereuses » pour la vie des astronautes. Ils n’auront donc pas droit à l’erreur.

Les inscriptions au concours sont ouvertes depuis le début de la semaine. Les finalistes seront annoncés en décembre et les premiers tests se dérouleront en juin de l’année prochaine.

Mots-clés NASArobotrobotique