La NASA pense à envoyer un robot nucléaire pour chercher une vie extraterrestre

La NASA travaille depuis un moment sur le concept d’un robot à propulsion nucléaire, surnommé « tunnelbot », pour tenter de trouver une forme de vie extraterrestre. Celui-ci servira à explorer Europe, la lune de Jupiter. Des chercheurs ont affirmé que cet endroit pourrait abriter des formes de vie extraterrestre.

L’engin serait capable d’explorer, non seulement la surface d’une planète, mais également les milieux situés au plus profond de son noyau.

Europe NASA ESA

L’opportunité et la capacité pour atteindre réellement Europe étaient très limitées. De plus, la coquille de glace couvrant le corps céleste est épaisse d’environ  deux à trente kilomètres. Le robot devra donc traverser cette distance et atteindre l’océan qui se trouve en dessous. Il est équipé d’un arsenal d’instruments permettant de renvoyer les données sur d’éventuelles découvertes vers la Terre.

L’étendue d’eau cachée sous Europa est considérée comme l’un des endroits les plus propices pour la formation d’une vie extraterrestre dans le système solaire. Cependant, il est coincé sous une croûte de glace, ce qui rend l’exploration difficile.

Une sonde nucléaire conçue pour percer, plonger et explorer

Depuis que la sonde Galileo a effectué plusieurs survols sur la Lune, les astrobiologistes ont repéré des lieux susceptibles d’abriter des vies microbiennes. Pendant des décennies, les « rovers » ont examiné et parcouru, en vain, la surface des planètes, comme Mars, pour trouver des preuves d’un organisme vivant ou des vestiges antiques.

Néanmoins, tout pourrait changer avec le développement du nouveau robot capable de s’enfouir au plus profond du sol d’une planète. Conçu par des ingénieurs de l’Université de l’Illinois à Chicago, le tunnelbot est une machine capable de percer et de plonger.

« Nous avons réalisé une sonde nucléaire capable d’atteindre l’océan et de percer des coquilles de glace tout en transportant une charge utile pour les recherches », ont expliqué les chercheurs. Présenté à la réunion de 2018 de l’ « American Geophysical Union », le tunnelbot aura pour principale mission d’évaluer l’habitabilité de la coque de glace et de l’océan sous-jacent.

Une des principales ambitions de la NASA

Andrew Dombard a conçu le tunnelbot avec son épouse. « Nous ne nous inquiétons pas de la façon dont le tunnelbot se rendrait à Europa ou serait déployé sur la glace, nous pensions qu’il y arrivera », a-t-il déclaré. « Nous nous sommes concentrés sur la façon dont cela fonctionnerait lors de la descente vers l’océan ».

La NASA a relevé ce nouveau plan parmi ses nouveaux défis sur l’exploration spatiale. L’envoi d’une sonde sur Europa constitue l’une des ambitions majeures de l’agence. Cependant, il faudra attendre six ans pour que la sonde atteigne Jupiter et s’établisse en orbite autour d’Europa.

Mots-clés europeNASA