La NASA pense que la vie extraterrestre est peut-être plus rare que prévu

Si vous pensez que nous ne sommes pas seuls à vivre dans cet univers immense, vous avez peut-être raison. Toutefois, l’existence d’une vie extraterrestre serait plus rare que prévu. En tout cas, c’est ce qu’a indiqué récemment une étude menée par la NASA.

D’après l’agence spatiale américaine, le nombre d’exoplanètes qui serait capable d’accueillir des formes de vie extraterrestres serait assez faible. La NASA en est arrivée à cette conclusion après qu’une équipe d’astrobiologistes dirigée par le chercheur Edward Schwieterman ait publié une étude concernant les zones habitables de l’univers.

espace

Crédits Pixabay

D’après les scientifiques, les planètes qui pourraient abriter la vie extraterrestre seraient moins nombreuses que ce qu’ils pensaient.

Un gaz toxique qui rend les planètes inhabitables

Les chercheurs de l’université de Californie, Riverside, aux États-Unis, qui ont contribué à la réalisation de cette étude ont indiqué que la majorité des planètes qu’ils avaient étudié présentaient une accumulation de gaz toxiques. Cela rendrait l’existence de toutes formes de vie impossible.

D’après le professeur Timothy Lyons de l’université de Californie, Riverside, cette étude a permis aux scientifiques d’éclaircir de nombreuses zones d’ombres. « Pour la première fois, nous avons considéré que les limites physiologiques de la vie sur Terre pourraient prédire l’apparition d’une vie complexe ailleurs dans l’Univers », a-t-il expliqué.

Des résultats qui sont en faveur de la Terre

Cette étude a permis aux scientifiques de mettre en lumière le niveau mortellement élevé de CO2 et de CO existant sur certaines planètes. D’après les chercheurs, certaine planète requiert plusieurs « dizaines de milliers de fois plus de CO2 que sur la Terre » pour préserver l’état liquide de l’eau sur sa surface alors que le dioxyde de carbone peut-être mortel, autant pour l’Homme que pour les animaux, selon sa concentration.

Face aux résultats de cette étude, les scientifiques ont tenu à attirer l’attention du public sur l’importance de préserver notre chère planète. Jusqu’ici, la Terre est la seule à offrir les conditions propices au maintien de la vie humaine et Edward Schwieterman a tenu à insister sur ce point. « Prendre conscience d’à quel point notre planète est rare et spéciale devrait nous encourager à mieux la protéger », a-t-il souligné.

Même si la vie extraterrestre était rare sur les exoplanètes, il existe peut-être d’autres pistes à suivre. D’après les chercheurs de l’université de Lincoln, « les lunes d’exoplanètes géantes constituent une voie prometteuse pour trouver la vie extraterrestre. » Affaire à suivre…

Mots-clés extraterrestresNASA