Clicky

La NASA pense savoir où chercher une forme de vie extraterrestre évoluée

La NASA a fait de la recherche d’une vie extraterrestre intelligente une de ses nombreuses priorités. L’annonce a été faite en septembre dernier.

L’Univers est en effet immense et il se compose de millions de galaxies comprenant chacune des millions de systèmes et de planètes. Dans ce contexte, il n’est pas idiot de penser que l’humanité ne doit pas être la seule espèce technologiquement avancée.

Crédits Pixabay

Toutefois, avant d’être en mesure de le prouver, il faut encore savoir où chercher, car toutes les exoplanètes ne sont pas en mesure de soutenir la vie.

La NASA en quête d’une forme de vie extraterrestre intelligente

La NASA a conduit plusieurs études sur les exoplanètes ces dernières années et l’une d’entre elles indique justement que les planètes situées dans l’orbite des étoiles K sont sans doute les meilleures candidates.

Il existe dans l’univers de nombreux types d’étoiles différents, des types variant en fonction de leur masse ou même de leur température effective et de leur luminosité. Les plus courantes sont les naines rouges et ces dernières représenteraient ainsi environ 80 % des étoiles de notre galaxie.

Le Soleil, lui, se classe dans les naines jaunes et donc dans les étoiles moyennes dont la température atteint généralement les 6000 K.

Les étoiles de type K, aussi connues sous le nom de naines orange, sont généralement moins chaudes que le Soleil, avec une température de surface tournant le plus souvent autour de 4000 K. Elles se trouvent donc à mi-chemin entre les naines rouges et les naines jaunes.

Mais alors, pourquoi les exoplanètes situées autour de ces étoiles semblent être le meilleur endroit où chercher une forme de vie intelligente ?

Selon Giada Arney, une chercheuse travaillant pour la NASA, les étoiles de type K ont de nombreux avantages sur leurs consoeurs.

Les naines orange, des étoiles qui ont de nombreux avantages

En premier lieu, elles vivent plus longtemps que les naines rouges ou que les naines jaunes et leur durée de vie oscille ainsi entre 17 et 70 milliards d’années, contre seulement 10 pour les naines jaunes comme notre étoile. Or justement, le temps est une donnée essentielle en ce sens où une civilisation ne se forme pas en un claquement de doigts. Du coup, plus une étoile vit longtemps, et plus une forme de vie intelligente a de chances d’apparaître sur les exoplanètes situées dans son orbite.

Mais ce n’est pas le seul avantage des naines orange. Ces dernières sont aussi généralement moins actives dans leurs jeunes années et elles ont donc moins de risques d’irradier leurs exoplanètes. Contrairement aux naines rouges qui sont connues pour leur part pour leur nature tempétueuse et pour leurs nombreuses éruptions solaires.

Diada Arney a développé un modèle informatique afin de simuler la chimie et la température d’une atmosphère planétaire. Plus précisément la manière dont ces dernières peuvent interagir avec des étoiles de différents types. D’après les résultats de l’étude, les exoplanètes situées autour des étoiles de type K seraient plus susceptibles d’avoir une quantité importante d’oxygène et de méthane dans leur atmosphère. Plus important, ces deux composantes indispensables à l’apparition de la vie auraient aussi plus de chances de se stabiliser autour des naines orange.

Et justement, quatre exoplanètes respectant ces conditions se trouvent non loin de notre système :  61 Cyg A / B, Epsilon Indi, Groombridge 1618 et HD 156026. Selon la chercheuse, si nous devons chercher une forme de vie intelligente quelque part, alors il serait préférable de nous focaliser dans un premier temps sur ces quatre mondes.