Clicky

La NASA pourra bientôt compter sur un nouvel instrument pour rechercher une forme de vie extraterrestre

La NASA vient d’annoncer une très bonne nouvelle. L’assemblage de TESS est terminé et le satellite est donc prêt à être placé en orbite. Le lancement de l’appareil est prévu pour le mois d’avril et ce dernier devrait nous aider à découvrir de nouvelles exoplanètes… et de déterminer si ces dernières sont susceptibles d’accueillir une forme de vie extraterrestre.

TESS, ou Transiting Exoplanet Survey Satellite pour les intimes, se présente sous la forme d’un petit télescope spatial.

Espace

Élaboré par le MIT dans le cadre du programme des petits satellites scientifiques de l’agence spatiale américaine, ce dernier a pour principal objectif de détecter les planètes telluriques situées dans la zone habitable des étoiles proches de la Terre.

TESS, un projet très ambitieux

TESS se focalisera notamment sur les étoiles de petite taille de type spectral G et donc sur des étoiles proches de notre propre Soleil.

En combinant les données recueillies par son biais avec celles obtenues par le JWST, la NASA devrait donc être en mesure d’identifier plus facilement les exoplanètes susceptibles d’abriter une forme de vie.

TESS faisait partie des cinq projets finalistes retenus en septembre 2011 par la NASA après son appel à candidatures, un appel lancé un an plus tôt. Il a néanmoins fallu attendre un peu moins de sept ans pour que le satellite soit prêt à décoller.

La NASA vient en effet d’annoncer que le télescope avait passé les derniers tests avec succès. Désormais, plus rien ne s’oppose donc à son lancement et ce dernier devrait logiquement survenir en avril prochain.

Décollage prévu en avril ?

Pour procéder à la mise en orbite de TESS, l’agence a choisi de s’appuyer sur l’expertise de SpaceX et cette noble tâche incombera ainsi à un Falcon 9.

TESS sera placé sur une orbite située entre la Terre et la Lune et sa mission a été prévue pour durer deux ans. Elle risque cependant d’être étendue par la suite puisque le James Webb Space Telescope ne sera pas mis en orbite avant le printemps 2019. L’agence spatiale aura sans doute besoin d’un peu plus de temps pour être en mesure de traiter les données issues de ses deux nouveaux instruments et il ne serait donc pas surprenant de voir la mission se faire prolonger de quelques années.

D’après les informations communiquées par la NASA, TESS devrait être en mesure de surveiller pas moins de deux cent mille étoiles durant sa mission et l’instrument devrait donc nous permettre de faire de belles découvertes.

Mots-clés NASAtess

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.