Clicky

La NASA reporte le lancement du James Webb Space Telescope

La NASA a ajourné le lancement du télescope James Webb et la date a ainsi été décalée au mois de mai 2020. L’agence spatiale américaine accusera donc un retard d’un an par rapport à la date initialement prévue.

Pour expliquer ce report, la NASA évoque la nécessité de tester davantage les systèmes embarqués à bord du télescope. Toutefois, cette décision risque aussi d’avoir un impact sur le coût du projet. Le montant de l’enveloppe globale risque en effet d’augmenter drastiquement.

« Tout le matériel de vol de l’observatoire est maintenant complet, mais les problèmes mis en lumière avec l’élément spatial nous incitent à prendre les mesures nécessaires pour recentrer nos efforts sur l’achèvement de cet observatoire ambitieux et complexe. » a déclaré Robert Lightfoot, Administrateur par intérim de la NASA, dans un rapport.

Le report du lancement a été annoncé officiellement aux journalistes mardi dernier.

À propos du télescope spatial James Webb

Il est présenté comme le successeur de Hubble. Le nouveau télescope spatial est un observatoire infrarouge conçu pour scruter au plus profond de l’univers, étudier les premières étoiles et galaxies.

Il permettra également de rechercher de nouvelles planètes autour d’étoiles lointaines. La NASA a construit le télescope spatial en deux parties, le télescope lui-même et un énorme écran solaire qui protégera les instruments sensibles au soleil.

Les raisons du retard

Alors que tout le matériel de vol est terminé, certains tests ont pris plus de temps que prévu. Plutôt que de prendre deux semaines pour se déployer pour la première fois et un mois pour se replier et se ranger, l’écran solaire a mis un mois à se déployer et deux mois pour se replier et se ranger.

Il y a également eu des retards dans le calendrier en raison de problèmes touchant le matériel embarqué à bord de l’observatoire.

De plus, « principalement dans le système de propulsion, nous avons eu un retard de programmation dû à un transducteur mal alimenté, nous avons dû le remplacer, ce qui a provoqué un retard de trois mois. » a indiqué Lightfoot. « Un solvant incorrect a été utilisé dans le système, ce qui nous a obligés à remplacer les soupapes dans ce système et un réchauffeur de lit catalytique a été accidentellement surchargé et a dû être remplacé. »

Une fois encore, les mordus d’astronomie vont donc devoir prendre leur mal en patience.

Mots-clés astronomieNASA

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !