La NASA va tenter de dévier un astéroïde en 2022

La NASA travaille depuis plusieurs années sur un programme visant à prémunir la Terre des nombreux astéroïdes voguant dans le système solaire. L’agence ne compte cependant plus se contenter de lister les objets potentiellement dangereux. Elle vient en effet de lever le voile sur une nouvelle mission particulièrement ambitieuse.

La Terre n’est pas le seul corps flottant dans le système solaire. Elle partage en effet les lieux avec une étoile et plusieurs autres planètes, mais également avec de nombreux corps se déplaçant à travers l’espace.

Dart

Les astéroïdes en font partie et ils sont très nombreux à se promener à travers le système solaire.

La Terre, souvent menacée par les astéroïdes

L’atmosphère nous protège contre la plupart de ces corps. En réalité, tout dépend de leur taille. Les objets mesurant moins de dix mètres de diamètre finissent le plus souvent par se désintégrer en franchissant cette barrière invisible, mais les corps les plus massifs peuvent survivre à l’opération et atteindre ainsi la surface de notre planète.

Les dégâts occasionnés dépendent essentiellement de la taille de l’astéroïde.

En 2013, un astéroïde doté d’un diamètre d’une quinzaine de mètres et d’une masse comprise entre 7000 et 10 000 tonnes a ainsi traversé l’atmosphère au-dessus de l’oblast de Tcheliabinsk. Il a explosé dans le ciel, libérant par la même occasion une énergie estimée à environ trente fois la puissance de la bombe de Hiroshima. Des milliers de vitres ont explosé sous l’impact, blessant par la même occasion des centaines de personnes.

Bien sûr, les corps les plus massifs sont également les plus dangereux et il suffirait ainsi d’un astéroïde doté d’un diamètre compris entre cent mètres et un kilomètre pour provoquer la mort de cinq à cent millions de personnes.

La NASA a parfaitement conscience du problème et elle travaille depuis plusieurs années sur un programme visant à protéger la Terre de toutes les menaces rôdant dans l’espace. Elle a ainsi mis au point trois scénarios très différents les uns des autres.

DART, une technique pour dévier les astéroïdes de leur trajectoire

Le premier est digne des meilleurs films d’action et elle consiste ainsi à faire exploser une ogive nucléaire à proximité d’un astéroïde, exactement à la manière de Bruce Willis dans Armageddon. Seul problème, ce scénario comporte une faille évidente : si l’ogive n’est pas assez puissante ou le corps trop massif, alors l’astéroïde pourrait potentiellement se transformer… en une pluie d’astéroïdes meurtrière.

La seconde piste envisagée est moins invasive, mais elle ne convient pas à une situation d’urgence. Elle repose en effet sur l’utilisation de plusieurs satellites artificiels, des satellites disposés autour du corps pour exercer une force de gravitation et le faire dévier de sa trajectoire.

Le dernier scénario est sans doute le plus intéressant. Il repose en effet sur l’utilisation d’un impacteur cinétique de 300 kilos, un impacteur capable de dévier la course des corps les plus massifs.

La NASA ne compte pas se limiter à la théorie cette fois et elle compte ainsi tester cet impacteur à l’horizon 2022 en s’attaquant à deux astéroïdes potentiellement dangereux : Didymos 1 et Didymos B. Le premier mesure environ huit cents mètres de diamètre, contre seulement 170 mètres pour le second. L’agence compte donc déployer l’orbiteur et le propulser sur le corps le plus léger afin de le faire dévier de son orbite initiale.

DART, c’est le nom de cette mission, sera suivie de près par une sonde européenne. Toute la procédure sera ainsi filmée et elle nous permettra de déterminer si cette méthode peut réellement suffire à nous protéger des innombrables corps parcourant le système solaire.