La NASA veut construire une base sur la Lune pour faciliter les voyages vers Mars

La NASA a prévu plusieurs missions afin de mieux explorer la Lune. L’agence compte d’ailleurs sur des partenaires commerciaux qui pourraient contribuer à atteindre les objectifs scientifiques et technologiques prédéterminés. D’ici 2019, des premiers robots seront envoyés sur la Lune afin de préparer le terrain pour les astronautes.

Pour mieux comprendre l’environnement lunaire, la NASA y enverra des instruments qui analyseront les éventuels sites de débarquement. Le sous-système de spectrométrie ou NIRVSS sera ainsi mis à contribution pour déterminer la présence d’eau ainsi que des substances volatiles. L’agence spatiale américaine dispose aussi du WAVE qui analyse l’eau.

Selon Jim Bridenstine, un administrateur de la NASA, les substances volatiles présentes sur la Lune pourraient servir de carburant pour les fusées. Si cela venait à se vérifier, cela représenterait tournant important dans la conquête de l’espace.

La Lune, une étape pour les voyages vers Mars

Avec l’exploitation des substances qui sont localisées au niveau des pôles lunaires, les spécialistes de la NASA affirment qu’il est possible de générer du carburant pour les fusées. Par conséquent, ils pourraient mettre en place un dépôt de ravitaillement en orbite. Pour mettre sur pied ce projet, l’agence spatiale requiert la participation des partenaires commerciaux.

Les missions robotisées vont ainsi précéder les prochains atterrissages de l’homme sur la Lune. Des atterrisseurs lunaires sont également en cours de réalisation pour développer les recherches sur la surface lunaire.

Les partenaires commerciaux très sollicités

Les explorations de ce genre sont amenées à se multiplier, aussi, la NASA sollicite les entreprises spatiales privées qui veulent développer le tourisme dans l’espace. Bridenstine renforce ses engagements à développer les explorations sur la Lune et sur Mars. L’expert songe même à aller au-delà de la planète rouge.

Les prochaines missions d’atterrissage sur la Lune sont programmées en 2022. Ce sera l’occasion de tester les atterrisseurs de taille moyenne. Ces appareils seront conçus en partenariat avec des entreprises privées. Les plans d’exploration de la Lune ont même été dévoilés lors d’une assemblée publique organisée par la NASA. Le but est d’inciter les firmes américaines à financer les missions spatiales.

Mots-clés lunemarsNASA