La NASA veut envoyer votre nom sur le Soleil

La mission Parker Solar Probe de la NASA, dont le lancement est prévu pour l’été 2018, traversera l’atmosphère du soleil et se rapprochera plus près de la surface solaire qu’aucun autre vaisseau spatial avant elle. Et vous savez quoi ? Vous pouvez envoyer votre nom pour qu’il prenne part à ce voyage inédit.

Pour commémorer la première visite de l’humanité sur notre propre étoile, la NASA invite les gens du monde entier à soumettre leurs noms en ligne pour être placés sur une puce électronique à bord du Parker Solar Probe.

Soleil NASA

Votre nom dans l’atmosphère du soleil

Les soumissions seront acceptées jusqu’au 27 avril 2018. Vous pouvez postuler ici.

Cela signifie que si votre nom est retenu, il sera bombardé par la chaleur intense du Soleil, les vents solaires et les radiations à haute énergie, de décembre 2024 jusqu’à un certain point à la fin de 2025 quand la sonde finira probablement carbonisée. Aucun humain ne pourra monter à bord du Parker Probe pour le voyage, mais au moins nos noms pourront être incinérés à notre place !

Une mission inédite pour étudier le soleil de près

Le vaisseau spatial, de la taille d’une petite voiture, voyagera directement dans l’atmosphère du soleil à environ 6,4 millions de km de sa surface. Les principaux objectifs scientifiques de la mission, a déclaré la NASA, sont de déterminer comment l’énergie et la chaleur traversent la couronne solaire, et d’explorer ce qui accélère le vent solaire ainsi que les particules énergétiques solaires.

La vitesse de l’engin spatial est très grande, environ 692 000 km / heure. C’est assez rapide pour aller de Washington D.C. à Tokyo en moins d’une minute. Nicola Fox, du Johns Hopkins Applied Physics Laboratory, est le scientifique responsable de la mission.

Pour effectuer ses recherches, le Parker Solar Probe et ses instruments seront protégés de la chaleur du soleil par un bouclier en composite de carbone de 11,4 cm d’épaisseur, qui devra résister à des températures extérieures atteignant près de 1 371°C. Cet écran thermique conservera les quatre lots d’instruments conçus pour étudier les champs magnétiques, le plasma et les particules énergétiques, et pour prendre des photos du vent solaire à température ambiante.

 

Mots-clés NASAsoleil