Clicky

La NASA veut retourner sur la Lune en 2023

Cinquante ans après la mission spatiale Apollo 11, la NASA prévoit d’envoyer à nouveau des astronautes sur la Lune.

Le projet a commencé à prendre forme en 2017 lorsque le président Donald Trump a signé la directive de politique spatiale qui oblige l’agence spatiale américaine à se concentrer pleinement et entièrement sur l’exploration lunaire et la conquête de l’espace.

Depuis, l’agence spatiale planche sur le développement de technologies qui pourront lui permettre d’explorer de nouveau la Lune et même d’aller plus loin. Un rapport révèle que la navette spatiale ORION ainsi que la mini station spatiale Gateway joueront un rôle clé dans les projets futurs de la NASA. Cette dernière prévoit également de coopérer avec d’autres pays et entreprises.

C’est tout un programme qui se prépare, mais l’ambition des États-Unis est de retourner sur le satellite terrestre le plus tôt possible, dans au moins dans cinq ans.

Première mission en 2023

Cela fait depuis quelques mois que la NASA fait part de son intention d’envoyer à nouveau des hommes sur la Lune. Au mois d’août 2018, l’agence spatiale avait annoncé que ce sera pour 2026 et pas avant. Elle a visiblement décidé de faire avancer les choses en annonçant que la toute première mission lunaire sera finalement prévue pour 2023.

La NASA travaille depuis quelques mois sur la prochaine construction d’une mini station spatiale lunaire baptisée Orbital Platform-Gateway.

Ses ingénieurs planchent également sur le développement de son vaisseau spatial ORION qui permettra aux astronautes de partir pour la Lune.

Voyage sur la Lune et au-delà

Si la première étape de la NASA est de poser à nouveau les pieds sur la Lune, l’agence voit les choses en plus grand. Elle compte pousser les explorations spatiales de ses astronautes au-delà des limites du satellite terrestre. Combinée à la fusée Space Launch System, la navette spatiale ORION permettra ainsi d’étendre les explorations encore plus loin dans l’espace.

La prochaine destination après la Lune sera bien évidemment Mars. La NASA n’est pas la seule à avoir de grands projets concernant l’exploration et la conquête de l’espace. Parmi les plus zélés, nous avons Space X. Menée par l’excentrique Elon Musk, l’entreprise déborde d’idées en ce qui concerne les prochains voyages dans les étoiles, notamment sur la planète rouge.

La Chine, de son côté, n’est pas non plus en reste et elle a ainsi la ferme intention de construire une base scientifique lunaire à l’avenir. Elle projette aussi d’envoyer des rovers sur place à l’horizon 2030.

Mots-clés luneNASA