La nouvelle Tour Montparnasse se prépare pour les JO 2024

La Tour Montparnasse prépare sa métamorphose. En effet, c’est une nouvelle Tour qui verra le jour en 2024, après des travaux colossaux qui vont transformer son aspect et lui faire gagner 18 mètres.

Dotée de 60 étages et d’une couleur sombre, certains trouvent qu’elle détonne dans ce quartier à l’architecture haussmannienne. Inaugurée en 1973, elle va désormais subir un profond « restylage » pour devenir plus ouverte et plus « écolo ».

En effet, elle fera la part belle aux végétaux pour oxygéner son environnement.

Une révolution dans le ciel parisien

Le projet retenu est vainqueur d’un concours d’architecture international lancé en 2016. C’est l’équipe d’architectes français baptisée Nouvelle AOM qui a remporté la victoire (Nouvelle Agence pour l’Opération Maine-Montparnasse).

Près de 45 ans après son ouverture, elle va être totalement rénovée pour pouvoir accueillir jusqu’à 12 000 personnes par jour, contre 6 000 à l’heure actuelle. Un espace accueillant, dynamique, qui vivra 24 heures sur 24, avec « un hôtel (sur 4 étages) et des services offerts aux Parisiens, afin qu’ils soient fiers de la tour et puissent se l’approprier avec de nouveaux usages (comme une crèche par exemple) », a déclaré Gilles Vuillemard, président du syndicat des copropriétaires de la Tour.

Elle sera « exemplaire sur le plan énergétique », et sa consommation sera divisée par dix. Haute de 210 mètres, elle gagnera 18 mètres pour accueillir une « serre agricole » et 850 mètres carrés de panneaux photovoltaïques. Ils fourniront 50% des besoins en éclairage artificiel de la tour.

Elle sera théoriquement prête pour les Jeux Olympiques 2024, au terme de près de quatre ans de gigantesques travaux, qui pourraient débuter fin 2019 pour une livraison en 2023. Le budget de la rénovation est estimé à 300 millions d’euros.

Modernité et écologie pour une transformation historique

Place désormais à la transparence, mais les 40 000 mètres carrés de vitrages sombres actuels seront heureusement réutilisés à l’intérieur, pour créer une paroi interne, comme éléments de signalétique ou bien recyclés en partie en mobilier.

La forme classique rectangulaire de la Tour sera modifiée pour devenir encore plus arrondie sur ses pans larges, et creusée sur ses côtés les moins larges. Elle sera d’ailleurs élargie de 2 mètres sur ses 13 premiers étages pour créer ensuite des terrasses de verdures.

Des végétaux qui courront sur toute la hauteur du bâtiment. Une modification radicale pour élever une nouvelle Tour inédite, tout en conservant la base de l’ancienne et en réutilisant ses matériaux pour ne pas devenir un gouffre environnemental.

Ces travaux seront l’occasion d’en finir avec l’amiante, dont 10% persistent toujours dans des zones inaccessibles de la Tour, comme les joints de façade par exemple. Ils nécessiteront de vider les locaux et devront débuter d’ici deux ans.

Un projet de grande envergure pour l’avenir de Paris. Une exposition en accès libre permet aux Parisiens de découvrir le projet et la maquette jusqu’au 22 octobre au Pavillon de l’arsenal. Séduits par cette nouvelle apparence ?

Crédits images : AOM / Wikimédia