Clicky

La planète Mars n’est finalement pas aussi morte qu’on le croyait

Jusqu’à présent, les scientifiques n’ont découvert aucune preuve attestant de la présence de la vie sur Mars si bien que tous pensent qu’elle est une planète morte. Toutefois, une découverte réalisée en juillet de l’année dernière nous a poussés à revoir ce que nous pensons savoir à son sujet.

En effet, une équipe internationale de chercheurs a découvert ce qui semble être de l’eau liquide sous la calotte glaciaire située dans le pôle sud de Mars.

Mars ESA

Crédits ESA

Plus encore, les scientifiques pensent désormais qu’une activité volcanique présente dans les entrailles de Mars a causé la formation d’eau liquide.

Les chercheurs ont même pu déterminer que ce lac d’eau salée sous la croûte de Mars se trouve à environ 20 km de profondeur grâce aux données obtenues par l’orbiteur Mars Express de l’Agence spatiale européenne.

Par ailleurs, le chercheur principal, Roberto Orosei, a déclaré qu’un phénomène similaire a déjà été observé sous les calottes glaciaires de la Terre et, en se basant sur cette information et sur les données recueillies, l’équipe de scientifiques a indiqué qu’il y avait de fortes probabilités que ce lac se compose d’eau à l’état liquide.

Des sels et une activité volcanique

Selon l’équipe d’Orosei, les sels, qui réduisent le point de fusion de la glace, sont suffisamment concentrés dans la zone pour former un lac. Toutefois, cette nouvelle étude présente l’hypothèse que si l’eau liquide n’a pas complètement gelé sous la calotte glaciaire, c’est aussi en partie grâce à l’activité volcanique présente dans le sous-sol de la planète.

À travers leur article paru dans les Geophysical Research Letters du mardi 12 février 2019, l’équipe a tenté d’expliquer les conditions qui ont permis à ce lac de se former. Les chercheurs affirment ainsi que le sel, à lui tout seul, n’aurait pas suffi à la formation de l’eau liquide.

InSight pourra confirmer les hypothèses des chercheurs

Par conséquent, ils suggèrent que l’explication la plus plausible à ce phénomène est tout simplement qu’une chambre magmatique se trouve quelque part dans le sous-sol de Mars, à une profondeur inférieure à 10 km. Les scientifiques proposent également que l’atterrisseur InSight de la NASA, présent sur la surface de Mars et doté d’une sonde thermique, examine et collecte des informations sur la chaleur éventuelle de la croûte martienne.

En tout cas, si la présence du lac est confirmée, cela signifiera que Mars peut potentiellement accueillir la vie. Le rover de la NASA, Opportunity, avait d’ailleurs déjà rapporté des informations comme quoi Mars pouvait parfois être humide, poussiéreuse ou sèche. Malheureusement, ce merveilleux aventurier robotique de la NASA a définitivement tiré sa révérence le mercredi 13 février 2019.