La PlayStation 4 Pro sort aujourd’hui !

Sony risque d’avoir une fin de semaine très chargée. Vraiment très chargée, même. La PlayStation 4 Pro sort en effet aujourd’hui dans toutes les bonnes crèmeries ! Certains d’entre vous l’attendaient sans doute avec impatience, mais d’autres se demandent peut-être s’ils doivent franchir le pas. Une question tout à fait légitime, bien entendu.

La PS4 Pro n’est pas vraiment une nouvelle console et elle se pose finalement davantage comme un modèle intermédiaire. Elle hérite donc du catalogue de la PS4, mais également de son système.

PS4 Pro

La PS4 Pro sort aujourd’hui.

Les seules choses qui changent, finalement, ce sont ses lignes et sa fiche technique. La console est effectivement un peu plus imposante et un peu plus puissante que son aînée.

PlayStation 4 Pro : une console qui en impose

Elle reprend les mêmes esthétiques et ses composants sont ainsi regroupés dans un boîtier rectangulaire composé de trois tranches, ou de trois étages, placées les unes sur les autres. Contrairement au modèle précédent, Sony a choisi de laisser tomber la texture bi-ton et la firme l’a ainsi pourvue d’un plastique gris mat bien moins salissant.

Si elle est plus imposante, elle est aussi un peu plus lourde et elle atteint ainsi les 3,3 kg, contre 2,1 kg pour la PS4 Slim. Maintenant, à moins de vous promener avec votre console sous le coude, ce léger embonpoint n’a pas la moindre importance.

En contrepartie, elle gagne aussi un port USB 3.1 supplémentaire. Ils sont donc au nombre de trois sur ce modèle. Pas de changement pour le reste en revanche puisqu’on trouve toujours un port auxiliaire, un port Ethernet, une sortie HDMI, une sortie Digital Out, le WiFi 802.11 ac et le Bluetooth 4.0 LE. La routine, en somme.

Il y a pas mal de nouveautés sous le capot en revanche. La PS4 Pro embarque ainsi toujours une puce APU fabriquée par AMD, puce qui regroupe donc les unités de calcul et la partie graphique.

La partie processeur se structure autour de huit cœurs Jaguar cadencés à 2,1 GHz, contre seulement 1,6 GHz pour le modèle standard. Ils sont couplés à un GPU AMD Radeon offrant une puissance de calcul de 4,20 TFLOPS, avec pas moins de 8 Go de mémoire dédiée en GDDR5. D’après les tests menés par Giant Bomb, le circuit graphique se baserait sur 36 unités d’exécution cadencées à 911 MHz et la mémoire vive serait dotée d’une bande passante de 218 Gb/s. Pour mettre ces chiffres en perspective, la PS4 embarque seulement 18 unités de calcul cadencées à 800 MHz et sa mémoire vive atteint des débits de 176 Gb/s.

La PlayStation 4 Pro offre donc une belle marge de progression et c’est précisément ce qui lui permet de faire tourner des jeux en 4K.

Plus de puissance et de la 4K au programme

Mais ce n’est pas la seule nouveauté, car Sony a aussi intégré 1 Go de mémoire vive (DDR3) en plus afin de gérer toutes les routines en lien avec la plateforme. Grâce à cet ajout, il sera possible de garder en mémoire des services et de revenir dessus après une partie. L’utilisateur pourra donc commencer à regarder un épisode de Black Mirror sur Netflix, le mettre en pause et lancer une partie sur FIFA 17 avant de revenir sur sa série un peu plus tard.

Bon, et pour les jeux alors ? Ils ne tourneront pas tous en 4K, bien sûr. En réalité, tout dépendra des éditeurs et ce sera donc à eux de déployer des patchs pour adapter leurs titres à la puissance de calcul de la console. La bonne nouvelle, c’est que tous les titres fonctionneront au minimum en 1080p et cela veut donc dire que la console offrira des graphismes plus fins sur les téléviseurs 4K, mais également sur ceux qui sont limités au Full HD.

Attention cependant à ne pas vous réjouir trop vite, car la 4K ne sera pas native, mais obtenue en upscaling. Difficile évidemment d’être surpris puisque nous parlons ici d’une console vendue sous la barre des 400 €.

En revanche, ce qui est amusant, c’est que les joueurs vont pouvoir modifier les options graphiques de leurs titres en se rendant dans les menus de la console. Exactement comme sur PC, donc.

Il y a aussi un autre détail intéressant : la PS4 Pro gérera la HDR. Il faudra avoir un téléviseur compatible pour profiter de cette option, bien sûr, mais elle améliorera elle aussi le rendu des titres en boostant les hautes et les basses lumières afin d’offrir une image plus contrastée.

Sur le papier, c’est pas mal, mais tout n’est malheureusement pas parfait et le plus gros défaut de la PS4 Pro, finalement, c’est qu’elle n’embarque pas de lecteur Blu-ray 4K. Il faut avouer que c’est un sacré manque, surtout pour une console capable de faire tourner des contenus en 4K. Pour pouvoir se rincer l’œil, les utilisateurs devront donc se tourner vers Netflix ou transférer directement leurs médias sur la console.

En attendant, la belle semble bien partie pour rencontrer le succès. Elle est effectivement dans le top des ventes sur Amazon depuis cette nuit. Si le coeur vous en dit, il vous en coûtera la modique somme de 399,99 €.