Clicky

La pleine lune n’aurait aucun effet sur l’homme

La pleine lune fascine l’homme depuis des siècles maintenant. La plupart des gens pensent d’ailleurs qu’elle a des effets sur notre organisme et sur notre sommeil. Certains sont même persuadés que les naissance sont plus nombreuses les nuits où la Lune est pleine. Des chercheurs provenant d’une dizaine de pays différents ont mené une étude afin de s’en assurer.

A la base, la pleine lune n’est rien de plus qu’une phase lunaire, phase durant laquelle toute la face de la lune est visible car éclairée par l’étoile de notre système.

Pleine Lune

La pleine lune n’aurait aucune incidence sur notre santé finalement.

Durant cette phase, le satellite se trouve en effet à l’opposée du Soleil par rapport à la Terre. Ces phases sont espacées d’un peu plus de 29 jours.

Une étude menée par des chercheurs provenant de douze pays différents

Comme indiqué un peu plus haut, la pleine lune est profondément ancrée dans notre folklore et de nombreuses personnes pensent ainsi que cette phase a une incidence sur notre condition physique.

Pour s’en assurer, une équipe constituée de chercheurs provenant de douze pays a organisé une étude portant sur environ 6 000 enfants vivant aux quatre coins de la planète. Ils ont étudié leur sommeil et le comportant sur une période assez longue – 28 mois en l’occurrence – afin de déterminer si la Lune avait une réelle incidence sur eux.

Pourquoi avoir choisi d’effectuer ces tests sur des enfants ? Tout simplement car ils ont besoin de dormir beaucoup plus que les adultes.

Ils ont analysé le comportement de leurs cobayes à travers quatre aspects différents, à savoir l’agitation, l’irritabilité, l’appétit et les périodes de sommeil. Ensuite, ils ont divisé les données recueillies en fonction des trois principales phases lunaires – pleine lune, demie lune et nouvelle lune – avant de rechercher des correspondances.

Circulez, il n’y a rien à voir !

Et devinez quoi ? Ils n’ont constaté aucun changement chez les sujets de l’étude. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact car ces 6 000 enfants ont tout de même dormi cinq minutes de moins durant la pleine lune, par rapport à la nouvelle lune. Ce qui donne une variation de 1 % environ.

L’étude indique d’ailleurs que cette différence n’est pas significative d’un point de vue clinique. En d’autres termes, si vous dormez mal les soirs de pleine lune, c’est tout simplement parce que… vous n’avez pas de chance.

Ah moins bien sûr que vous ne vous conditionnez vous-mêmes.

Après, il faut tout de même préciser que toutes les études ne vont pas dans le même sens. En réalité, une autre étude affirmait exactement le contraire l’année dernière.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Richard

    On voit que le rédacteur ne connaît pas le sujet sur lequel il rédige son papier…

    Premièrement la lune est ronde donc toute sa surface n’est pas visible, uniquement la surface de la lune orienté vers la terre.

    Ensuite, si la lune est à l’exact opposé du soleil par rapport à la terre, nous avons alors un phénomène d’éclipse lunaire, ce qui malheureusement n’arrive pas une fois tous les 29 jours…

    J’ai arrêté de lire à partir de là…