Les Américains n’ont pas (trop) peur de l’IA

41% des Américains seraient en faveur de l’évolution de l’intelligence artificielle, 28% sont dubitatifs et 22% sont farouchement contrés. Ces données sont le résultat de l’enquête menée par la société de recherche Yougov pour le compte du Centre pour la Gouvernance de l’IA du Future of Humanity Institute.

Le sondage a été effectué sur 2 000 Américains représentant la démographie des États-Unis.

IA discours politiques

Selon cette enquête, ce sont principalement les jeunes et les personnes instruites qui sont les plus favorables au développement de l’IA. 57% des individus possédant un diplôme universitaire témoignent un réel intérêt pour cette technologie. Par contre, seuls 29% des personnes ayant effectué des études secondaires affirment l’importance de celle-ci.

D’autres points saillants ont été soulevés lors de ce sondage. Ils démontrent dans quelle mesure la population américaine est ouverte ou réticente à l’IA.

Quand l’IA contribue à faciliter le quotidien des citoyens

L’IA désigne la capacité des machines ou des robots à simuler l’intelligence humaine. Tous les domaines de la vie quotidienne sont maintenant concernés. L’IA a été utilisée pour améliorer de nombreux secteurs comme celui de la santé, le transport, l’informatique, l’éducation, la communication, le marketing, etc.

Lorsque l’IA assiste efficacement un médecin lors d’un diagnostic médical, les avis sont unanimes sur son utilité. Quant à la question de rendre l’IA encore plus autonome qu’elle ne l’est déjà, les opinions divergent. 31% des personnes sondées y sont favorables, 29% sont réticentes et 27% sont contre.

On pourrait supposer que cette perplexité est due au manque de confiance des Américains vis-à-vis des chercheurs sur leurs capacités à gérer cette technologie.

Quand l’IA empiète sur la vie privée et menace la confidentialité des données

L’IA requiert une bonne gestion et devrait garantir la sécurité de son utilisateur. Accéder à un réseau social ou à une application nécessite que celui-ci ait accès à différents fichiers de l’utilisateur. Autoriser ce genre d’action expose la personne aux risques de cyberattaque et réduit sa capacité à préserver son intimité. Seulement, cette action est nécessaire pour que l’IA puisse être performante.

L’IA facilite certes les recherches multimédias puisqu’elle a la capacité d’analyser les images et même les vidéos. Il est cependant fort désagréable d’être identifié inopinément sur une photo compromettante sur les réseaux sociaux. Il arrive que l’intelligence artificielle fasse une reconnaissance faciale automatique empiétant directement la vie privée.

Ce sont principalement ces débordements qui ont inquiété les participants à l’étude. Toutefois, en dépit de ses dangers, l’IA est considérée comme étant bien moins problématique que les armes nucléaires par exemple. En effet, l’étude a révélé que les sondés s’inquiétaient moins de l’intelligence artificielle que des armes nucléaires… ou même des attaques terroristes et des maladies infectieuses.