Web

La riposte graduée maintenue… par Christine Albanel.

Quand on vous dit de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, c’est bien pour quelque chose. Alors même que la loi Hadopi s’est fait remettre dans le droit chemin (enfin si on veut) par le Parlement Européen, voici que notre Chistine Albanel nationale a décidé de n’en faire qu’à sa tête et de poursuivre dans la même voix. Elle a donc rejeté l’amendement voté par nos chers députés européens et conserve la création de la fameuse loi controversée à son agenda.

C’est à croire que l’Europe ne sert à rien, finalement… Naïfs comme des enfants aux yeux baignés de lumière, nous étions nombreux à penser que la loi création et internet, plus connue sous le nom de loi Hadopi, s’était enfin pris une claque magistrale mercredi dernier, devant le Parlement Européen. Et, fous que nous sommes, nous avions même repris confiance en les hautes instances de notre beau continent.

Que nenni ! Christine Albanel, telle une survivante de Koh Lanta, a décidé qu’il n’était pas nécessaire de respecter la décision de nos bons vieux députés européens. Allez savoir, elle ira peut-être même jusqu’à invoquer leur sénilité pour justifier son choix de garder intacte l’une des lois les plus liberticides du moment.

Plutôt que de recopier bêtement ce qui a déjà été écrit, je vous invite donc à aller consulter l’article que Numerama a pondu sur le sujet. Ce qui est certain, en tout cas, c’est que la partie n’est pas encore finie.

Via Numérama