Clicky

La Russie a créé un missile intégrant un drone

La Russie a créé un nouveau missile d’un genre assez particulier. Il est en effet capable de s’ouvrir en vol pour lâcher un drone dans les airs, un drone dont la mission sera tout simplement de recueillir et de transmettre des informations aux équipes au sol. Grâce à ce système, l’armée russe pourra suivre ses frappes avec plus de précision.

Ce missile a été élaboré par Nikolaï Makarovets et son équipe. Il est possible que ce nom ne vous soit pas totalement inconnu et c’est logique, car ce dernier s’est distingué à maintes reprises par le passé.

Missiles drones

Les Russes ont créé un missile intégrant un drone.

L’homme occupe en effet le poste de directeur général du groupe de recherche et de production russe Splav et il est chargé de la présentation de toutes les innovations développées par ses équipes.

Un missile équipé d’un drone

Cette fois, Nikolaï Makarovets a donc présenté un missile intégrant un drone placé au niveau de son ogive.

Lorsque le missile est lancé, l’ordinateur de bord va immédiatement calculer le meilleur moment pour parachuter un drone, en fonction de la courbe suivie par l’appareil. Lorsque le moment sera venu, l’ogive s’ouvrira et un drone sera expulsé de son logement.

Une fois libéré, l’appareil ouvrira ses ailes et il suivra le missile à bonne distance pour recueillir le maximum d’informations au niveau de sa trajectoire et de sa frappe. Ces données seront transmises en temps réel aux équipes au sol.

Pour pouvoir tirer de telles roquettes, l’armée russe compte s’appuyer sur son lance-missile phare, le fameux BM-30 Smerch.

Recueillir plus de données sur la trajectoire du missile et sur la frappe

Élaboré au début des années 80, ce lance-roquette a lui aussi été développé par la Splav et il a remplacé le BM-21. L’appareil se compose d’une douzaine de tubes dotés d’un calibre 300 mm et ses roquettes ont une portée maximale de 90 kilomètres, avec une précision équivalente à 0,21 % de sa portée.

C’est d’ailleurs en partie ce qui a poussé le groupe de recherche à développer ce drone. Grâce aux informations récoltées par son entremise, les militaires devraient être en mesure de réduire le risque de dommage collatéral.

La Splav compte d’ailleurs profiter de la mise en place de ce nouveau missile pour moderniser le BM-20 Smerch et pour augmenter la portée de ses missiles.

Crédits Image

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.