La Russie a décidé de bloquer Pornhub et dix autres sites pour adultes

La Russie n’est pas franchement la championne des droits de l’homme et de la neutralité du net. Non, et elle vient de le prouver une nouvelle fois en bloquant sans raison apparente une dizaine de sites pour adultes. Et attention car Pornhub fait en plus parti du lot. Toute la question est évidemment de savoir ce qui a poussé Roskomnadzor à prendre cette décision.

Si ce nom ne vous dit rien, alors sachez qu’il fait allusion à une agence fédérale lancée par le gouvernement russe en 2008. Elle dépend du Ministère des Télécommunications et elle est chargée de surveiller le web et les médias traditionnels.

Blocage PornHub

La Russie bloque Pornhub depuis le début de la semaine.

Pour quoi faire ? Sa mission officielle consiste à protéger les données privées des citoyens russes et à s’assurer qu’elles ne tombent pas entre de mauvaises mains.

Roskomnadzor a souvent abusé de ses pouvoirs

Roskomnadzor est aussi chargé de dresser une liste noire de tous les sites jugés comme étant illégaux, nuisibles ou dangereux. Cela comprend notamment les sites pédophiles. Le problème, bien sûr, c’est que cette agence a souvent abusé de ses pouvoirs. En 2013, elle avait même été jusqu’à bloquer Wikipédia à cause d’un article portant sur le cannabis.

L’information n’avait pas tardé à faire le tour des internets à l’époque, contraignant le gouvernement russe à faire volte-face.

Il faut croire que cela ne lui a pas servi de leçon puisqu’il vient de remettre le couvert en bloquant une dizaine de sites pornographiques.

La liste exacte n’est pas connue mais on sait que PornHub est compris dans le lot. Depuis mardi, toutes les personnes cherchant à accéder au service se retrouvent ainsi face à un message d’avertissement. Le site aurait diffusé des contenus illégaux violant les lois russes sur la protection des… enfants.

La décision a de quoi surprendre, bien sûr. Après tout, Pornhub est accessible dans le monde entier et il n’a été bloqué dans aucun autre pays. S’il avait réellement diffusé des contenus pédo-pornographiques, alors les autres gouvernements auraient sans doute pris les mêmes mesures.

Il faut d’ailleurs rappeler que ce site est l’un des plus visités au monde. Il occupe même la 65ème place du podium chez Alexa.

Les agents de Roskomnadzor auraient-ils (encore) péché par excès de zèle ?

Via

Mots-clés pornhubweb