Clicky

La Russie aurait créé une arme capable de produire des vagues de 91 mètres de haut

Alors que la menace d’une guerre nucléaire se fait de plus en plus pesante aujourd’hui, on apprend que les Russes auraient mis au point une arme nucléaire dévastatrice capable de créer un tsunami de 90 mètres de haut qui pourrait  détruire n’importe quelle ville côtière.

L’information a été relayée par l’agence de presse officielle de la Russie, TASS.

vague

La « machine de l’apocalypse »

L’arme baptisée « Poseidon » serait un drone sous-marin sans pilote qui porte des ogives nucléaires. Il serait capable de transporter une tête nucléaire d’une capacité pouvant aller jusqu’à deux mégatonnes, rapporte TASS. Ce qui lui permettrait de détruire les bases navales ennemies et de causer d’énormes tsunamis. Le drone aurait une vitesse de 60 à 70 nœuds (30 à 36 m/s) et pourrait être lancé à plus de 1 km de profondeur.

Peu de temps après la rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump le 16 juillet dernier à Helsinki, en Finlande, le gouvernement russe a publié plusieurs vidéos montrant ce qui semble être de nouveaux types d’armes nucléaires. Parmi elles, une vidéo en particulier semble montrer un prototype de torpille géante baptisée « Poséidon » et qu’un expert a décrit comme étant la « machine de l’apocalypse ». Déjà en mars dernier, le président russe avait évoqué publiquement l’existence de Poséidon, lors d’une allocution devant l’Assemblée fédérale russe.  

Poutine décrit lui-même l’arme comme un drone autonome qui voyagerait dans les « grandes profondeurs », se déplacerait plus vite qu’un sous-marin ou un bateau, transporterait d’énormes charges nucléaires et n’aurait pratiquement aucune vulnérabilité à exploiter. « Il n’y a tout simplement rien au monde capable de l’égaler », a déclaré le président russe.

Un nouvel élan à la course à l’armement nucléaire

Selon l’analyste de la défense H.I. Sutton, Poséidon pourrait mesurer environ 2 mètres de large et 20 mètres de long avec un réacteur nucléaire au centre et une grande ogive thermonucléaire placée à l’avant.

Il aurait également les noms de code : Oceanic Multipurpose System Status-6, Skif, et Kanyon.

Difficile de savoir si la Russie possède vraiment une telle arme nucléaire. Si c’était le cas, la « machine de l’apocalypse » rejoindrait des milliers d’armes nucléaires que comporte déjà l’arsenal russe. De son côté, l’administration Trump a déjà envisagé l’existence d’une telle arme dans sa nouvelle stratégie nucléaire.