La Russie travaille sur une machine à laver spatiale

La plus importante des sociétés russes du secteur spatial, RKK Energia, spécialisée dans la fabrication de missiles balistiques, d’engins spatiaux et de stations spatiales, a annoncé qu’elle développait une machine à laver spéciale pour les astronautes à utiliser dans l’espace.

RKK Energia a publié une vidéo sur YouTube qui décrit les plans du dispositif innovant, a rapporté l’AFP.

Machine à laver

Crédits Pixabay

Pas de machine à laver dans l’espace

Sans donner plus de détails sur le design de l’appareil, la voix off dans la vidéo publiée par RKK Energia affirme que « pour les futures expéditions lunaires et autres voyages interplanétaires, RKK Energia a commencé à développer une machine à laver spéciale pour l’espace. ».

Il faut dire en effet que les machines à laver qu’on utilise ici sur Terre ne conviennent pas vraiment aux missions spatiales. Elles ont besoin de la pesanteur pour fonctionner, sans parler des quantités importantes d’eau qu’il faudrait stocker quelque part pour assurer leur fonctionnement, et qui augmenteraient le poids des engins spatiaux. Les astronautes ne peuvent donc pas laver leurs vêtements dans l’espace. Par conséquent ils doivent soit emporter assez de vêtements de rechange pour le voyage, soit compter sur des missions de réapprovisionnement coûteuses.

En l’absence de vêtements neufs de rechange, les astronautes peuvent être contraints de porter des vêtements sales, ce qui peut être très inconfortable et surtout offrir des conditions idéales pour le développement de microbes dangereux.

Une nouvelle technologie pour résoudre un problème épineux

En 2017, RKK Energia avait déjà présenté des plans d’une machine à laver spatiale dans un journal russe dédié à l’industrie spatiale. Les schémas montraient un dispositif pouvant être intégré à l’ISS (Station Spatiale Internationale). Les auteurs de la publication estimaient alors à environ 660 Kg la quantité de vêtements qui étaient transportés chaque année dans l’ISS pour répondre aux besoins de seulement trois astronautes.

Pour un voyage de deux ans vers Mars, impliquant six membres d’équipage, ce chiffre pourrait grimper à 3 tonnes, selon les auteurs. Ce qui pourrait augmenter les coûts et la complexité de ce type de mission.

D’après les scientifiques russes, la machine à laver spatiale utiliserait, à la place de l’eau, le dioxyde de carbone produit par la respiration des astronautes dans l’engin spatial. Une technologie spéciale permettrait alors de transformer le gaz en liquide sous haute pression afin de nettoyer les vêtements.

Mots-clés espace