Clicky

La Russie voudrait vérifier si les Etats-Unis ont vraiment été sur la Lune

La Russie et les États-Unis se sont livré une lutte acharnée pendant la Guerre Froide afin d’être les premiers à fouler le sol lunaire. La course a été remportée comme chacun le sait par les Américains au travers de la mission Apollo 11, mais il existe de nombreuses personnes qui doutent de la véracité de la mission.

En réalité, pour beaucoup de gens, la mission Apollo 11 n’était qu’un vaste canular perpétré par la NASA et le gouvernement américain afin de remporter la conquête spatiale.

Apollo 11

Depuis 1969, de nombreuses personnes ont ainsi remis en doute l’authenticité des documents présentés par l’agence spatiale américaine.

Apollo 11, une mission au coeur de nombreuses théories du complot

Ces doutes ne se limitent visiblement pas aux adeptes des théories du complot puisque le directeur de l’agence spatiale russe a récemment fait savoir que Roscosmos comptait vérifier dans un avenir proche si les Américains se sont bel et bien rendus sur la Lune.

Dmitry Rogozin a en effet été filmé récemment en compagnie du président moldave, un certain Igor Dodon. La vidéo de l’échange a été mise en ligne sur Twitter et elle laisse apparaître un passage pour le moins étonnant.

À la question de savoir si la NASA avait bel et bien atterri sur la Lune en 1969, le directeur de Roscomos a répondu que son agence s’était précisément donné pour mission de survoler la surface lunaire dans un avenir proche et de vérifier ainsi si les États-Unis ont bel et bien foulé le sol de notre satellite naturel.

Le passage en question ne fait cependant pas l’unanimité. Si beaucoup de gens pensent que Dmitry Rogozin était parfaitement sérieux en donnant cette réponse, d’autres estiment qu’il s’agit certainement d’un clin d’œil aux théories complotistes circulant depuis la fin des années 60.

Reste que ce n’est pas la première fois qu’un représentant russe semble émettre des doutes sur la mission Apollo 11.

Une séquence à prendre avec des pincettes

Comme le rappelle ScienceAlert, Vladimir Markin, un porte-parole du comité d’enquête russe, avait appelé à une enquête internationale portant sur la mystérieuse disparition des séquences filmées à l’occasion de l’événement et… des échantillons de roches lunaires.

Encore une fois, Markin n’avait pas expressément accusé la NASA d’avoir organisé un quelconque canular et il avait ainsi fait savoir qu’il était primordial de faire toute la lumière sur cette affaire dans la mesure où cette fameuse mission faisait partie de l’héritage de l’humanité.

Il faut d’ailleurs rappeler que la NASA avait fait son mea culpa en indiquant que les séquences filmées en question avaient été supprimées par erreur.

À l’époque, l’agence spatiale américaine avait en effet pour habitude de réutiliser les cassettes afin de faire des économies et les films de l’alunissage de l’équipage d’Apollo 11 s’étaient du coup retrouvés dans la mauvaise pile. Beaucoup de films ont ainsi été perdus.

Reste que les prochaines missions lunaires envisagées par la Russie ont surtout pour but de permettre aux cosmonautes – ou à leurs avatars robots – d’accéder à une base lunaire durable.

Mots-clés lunerussie