La saga Borderlands victime d’évaluations négatives massives chez Steam

C’est une situation qui avait déjà eu lieu avec Metro Exodus les précédents mois. Alors que le titre était annoncé comme une exclusivité (temporaire d’une année) sur l’Epic Games Store, les fans sur Steam s’étaient montrés très mécontents. Résultat ? Toutes les fiches des précédents opus avaient eu droit à des notes négatives, jusqu’à faire chuter la désignation finale des titres. Une méthode très utilisée par les joueurs agacés et qui signe son retour avec Borderlands. Et pour cause : Borderlands 3 sera à son tour une exclusivité sur l’Epic Games Store pour une durée d’un an. Il n’en fallait pas moins pour provoquer une vague d’évaluations négatives.

Depuis, les précédents Borderlands connaissent sur Steam une vague d’évaluations négatives avec des joueurs qui laissent entendre leur mécontentement à travers des critiques publiées.

Borderlands 3

Randy Pitchford, big boss de Gearbox Software, a quant à lui décidé de tacler Steam sur son compte Twitter pour sa mauvaise gestion de crise !

Epic Games Store vs Steam : nouveau combat

Les fans de Borderlands sont énervés. Ils devront télécharger un nouveau logiciel, l’Epic Games Store, pour jouer à Borderlands 3. S’ils préfèrent rester sur Steam, ils devront en revanche attendre une année.

Une exclusivité qui ne plaît pas vraiment tandis que les développeurs se tournent massivement vers l’Epic Games Store pour sa politique financière plus avantageuse pour eux.

En retour, les utilisateurs de Steam ont décidé de noter négativement les précédents opus, et ce, de façon massive. Pourtant, Gearbox Software avait décidé de rendre gratuits Borderlands et Borderlands 2 le temps d’un week-end sur la plate-forme de Valve : cela n’aura pas suffi à calmer la grogne !

Sur Twitter, Randy Pitchord, big boss du studio, a décidé de tacler Steam. Pour l’homme, Valve n’a « aucun intérêt à corriger » cette fonction permettant de noter négativement, de façon massive, un jeu. L’homme va même jusqu’à préciser que ces actes le rendent « heureux de la décision de 2K » qui pourrait « revoir la politique vis-à-vis de Steam ».

Depuis, Valve a supprimé de nombreux avis négatifs sur les fiches de Borderlands.