La série « Chernobyl » vivement critiquée par les grands médias russes

La série Chernobyl continue à faire parler d’elle. Si la production HBO connaît un succès critique unanime auprès de la presse, devenant la série la mieux notée sur la base de donnée audiovisuelle Internet Movie Database – les utilisateurs du site lui ayant accordé une moyenne de 9.7 sur 10 – l’accueil est beaucoup moins chaleureux en Russie parmi les médias pro-Kremlin.

Cette minisérie aborde la catastrophe nucléaire de la centrale de Tchernobyl en 1986, son impact au sein de l’Ukraine Soviétique et également le rôle du gouvernement de l’URSS qui est décrit comme incapable de prendre ses responsabilités.

HBO/Sky

Son créateur Craig Mazin à assuré à de nombreuses reprises avoir fait d’extensives recherches pour décrire les évènements aussi fidèlement que possible – et comme toute série dite historique, elle inclut inévitablement des libertés que certaines critiques ont heureusement pris la peine de relever, notamment la simplification du problème qui a causé la catastrophe à l’acte d’individus plutôt qu’aux failles d’un système plus global.

Le Kremlin n’apprécie pas Chernobyl

Mais c’est plutôt le propos de la série plutôt que les éléments dramatisés pour les besoins de la télévision qui ont été la cible des journalistes russes comme le rapport The Moscow Times : si certains fustigent les petites erreurs factuelles – comme une contre-fenêtre anachronique – d’autres qualifient directement la série de « caricature » servant à ternir l’image de la Russie en tant que puissance nucléaire.

Un éditorialiste allant jusqu’à déclarer que « Si les Anglo-saxons filment quoique ce soit concernant les Russes, ça ne correspondra certainement pas à la réalité« .

L’article pointe également du doigt le manque de reconnaissance du gouvernement russe actuel envers ceux qui ont œuvré pour colmater les conséquences de l’incident, ainsi qu’aux survivants et ceux atteints de maladies liées à la radioactivité.

Comme en réponse à la minisérie, un film russe par le réalisateur Alexei Muradov et produit par la chaîne financée par l’état NTV est en préparation. Ce long-métrage mettrait en scène des agents du KGB tentant de déjouer une conspiration menée par la CIA visant la centrale de Tchernobyl. Une vision dramatisée plongeant tête première dans la théorie du complot.

La mini-série Chernobyl est quant à elle en cours de diffusion sur OCS en France.

Mots-clés chernobylocs