La Terre a reçu la visite d’un astéroïde de la taille de deux bus

2019 GC6 est subitement apparu sur nos radars au début du mois et il est passé à proximité de la Terre hier. Relativement massif, il faisait la taille de deux bus et il est passé à environ 220 000 kilomètres de notre monde.

2019 GC6 a été détecté le 9 avril par le Catalona Sky Survey, un observatoire installé en Arizona. D’après les informations mises en ligne par Watcher, le corps atteint un diamètre situé entre 13 et 28 mètres et il vient se ranger dans la catégorie des astéroïdes Apollon.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Ce terme désigne une famille d’astéroïdes géocroiseurs, et donc des astéroïdes évoluant à proximité de la Terre.

2019 CS6, un astéroïde classé dans la famille des Apollon

Les ECA, pour Earth-Crossing Asteroids, regroupe en tout trois familles de corps : les Atons, qui possèdent un demi-grand axe de moins d’une unité astronomique, les Amors, qui se classent davantage dans la famille des astéroïdes « géofrôleurs » et les Apollons, qui croisent l’orbite de notre monde avec une période supérieure à un an.

Relativement rapide, 2019 GC6 a approché la Terre à une distance évaluée à environ 220 000 kilomètres et à une vitesse de 5,64 kilomètres par seconde. Il n’a bien entendu pas heurté notre monde et c’est finalement une bonne nouvelle. Compte tenu de ses dimensions, il aurait en effet été en mesure de résister à son entrée dans notre atmosphère et il aurait potentiellement pu provoquer des dégâts sur nos infrastructures.

Le corps est passé à environ 220 000 kilomètres de la Terre

Du moins en supposant qu’il se soit dirigé vers une zone habitée.

Si 2019 GC6 n’est pas le premier corps à rendre visite à notre planète cette année, force est de constater qu’il est l’un à s’être le plus rapproché de notre position puisqu’il est passé entre la Terre et la Lune. Pour rappel, la distance séparant notre monde de son satellite est de 384 400 kilomètres.

Notez d’ailleurs que pas moins de 16 astéroïdes ont approché la Terre à une distance inférieure à celle séparant la planète de la Lune depuis le tout début de l’année. Ce qui prouve une fois de plus que ces événements sont loin d’être aussi rares que beaucoup le pensent.

En dépit de leur dangerosité, les astéroïdes fascinent la plupart des agences spatiales et la JAXA a notamment dirigé une mission en direction de Ryugu afin d’obtenir des échantillons du corps.

Mots-clés astéroïdeespace