La Terre a reçu la visite d’un nouvel astéroïde la nuit dernière

La Terre a reçu la nuit dernière la visite d’un nouvel astéroïde, un astéroïde dont le diamètre serait compris d’après les premières mesures effectuées entre quarante et quatre-vingt-dix mètres.

L’Univers ne se compose pas uniquement de planètes et d’étoiles. Plusieurs corps de taille intermédiaire le peuplent également. Des corps comme les comètes ou encore les astéroïdes.

Simulateur astéroïdes

La Terre est protégée contre la plupart des corps filant à travers l’espace. Grâce à son atmosphère, notre planète est en effet capable de réduire en poussières tous les corps dotés d’un diamètre inférieur à dix mètres.

La Terre, une planète en bonne compagnie

Du moins en théorie. En pratique, tout dépend bien entendu de la composition du corps.

Il arrive parfois que des corps plus imposants parviennent à franchir la barrière invisible séparant notre monde du vide sidéral. Tcheliabinsk en a fait les frais en 2013 lorsqu’un météore doté d’un diamètre de quinze mètres a explosé au-dessus de la ville. L’incident a provoqué l’explosion de milliers de vitres et l’effondrement du toit d’une usine.

La NASA, de son côté, a déployé un système de surveillance capable de suivre à la trace tous les géocroiseurs, et donc les corps passant à proximité de la Terre. L’agence est même en train de travailler sur une technologie visant à dévier les corps les plus dangereux. Le plan a été présenté en détail avant l’été. Nous en avions parlé ici.

En attendant, la Terre continue bien entendu de recevoir la visite d’astéroïdes et le dernier en date est passé à proximité de notre monde la nuit dernière.

Un corps de 40 à 90 mètres de diamètre

2018 RQ1 a été découvert récemment. D’après les informations publiées par le site Astro Watch, le corps mesurait entre 40 et 90 mètres de diamètre et il se déplaçait à une vitesse de 3,1 km/s.

Il ne représentait aucun danger pour la Terre et il est ainsi passé à une distance de 1,54 million de kilomètres de notre planète. Histoire de mettre ce chiffre en perspective, il peut être utile de rappeler que la distance entre notre monde et son seul et unique satellite naturel est de 384 000 kilomètres environ.

2018 RQ1 a été détecté pour la première fois le 7 septembre 2018 par le Catalina Sky Survey. D’après les calculs effectués par les astronomes, le corps devrait repasser à proximité de notre monde le 26 mars 2023.

Cette fois, sa distance de passage sera plus importante et elle devrait ainsi atteindre les 77 millions de kilomètres.

Mots-clés astéroïdesterre