La Terre risque peut-être d’attirer des extraterrestres à cause de la lumière artificielle

Des scientifiques pensent que les lumières artificielles illuminant certaines parties de la surface de la Terre, aussi bien les jours que les nuits, pourraient attirer les extraterrestres. Si ces derniers possèdent des technologies plus avancées que celles des humains, ils pourraient facilement repérer la planète et avoir le temps d’élaborer une stratégie efficace pour lancer une attaque.

Ainsi, faudrait-il songer à baisser la lumière pour ne pas attirer l’attention ?

Crédits Pixabay

Certes, les lumières artificielles améliorent la vie en société. Toutefois, elles pourraient également mettre en danger l’avenir de la planète. La nuit, elles dessinent les villes et les routes, tandis que les signaux lumineux des plates-formes pétrolières et des navires tracent les océans.

La curiosité de l’humain l’a toujours incité à explorer des endroits plus lointains dans l’espoir de faire la rencontre d’une exocivilisation. Pourtant, une éventuelle rencontre avec le troisième type impliquerait également de nombreuses menaces pour la race humaine.

Diminuer les bruits et les lumières artificielles ?

En 1974, l’astronome Frank Drake a utilisé un émetteur radio relativement puissant, à Arecibo, à Porto Rico, pour diffuser un message dans l’espace et annoncer la présence humaine. Selon les calculs des chercheurs, le message pourrait actuellement se trouver à 45 années-lumière de la Terre. Cependant, jusqu’ici, il n’y a encore eu aucune réponse.

D’après l’astrophysicien Jacco van Loon, directeur de l’Observatoire de l’Université Keele, cette recherche de civilisations extraterrestres est dangereuse. En outre, de nombreux scientifiques s’accordent à dire qu’il faudrait cesser l’envoi des messages dans l’espace pour éviter toute sorte d’attaques insoupçonnées. Si un assaut venait à se produire, il pourrait être impossible d’y répliquer. Par conséquent, s’il existe une quelconque forme de vie intelligente, il vaudrait mieux que ce soit les humains qui les trouvent en premiers, et non l’inverse.

L’idéal serait alors d’intensifier la communication radio et d’être attentif à ce qui se passe ailleurs. C’est dans cette optique que, en 2015, les milliardaires Yuri et Julia Milner ont investi cent millions de dollars dans le projet Projet Breakthrough Listen du SETI. Cette somme a permis aux observatoires d’utiliser de plus puissants télescopes destinés à détecter des signaux spatiaux.

Le paradoxe de Fermi toujours d’actualité

Malgré l’intensité des recherches, aucun signal n’a été enregistré jusqu’à présent. Ce silence ramène les chercheurs au célèbre Paradoxe de Fermi. D’ailleurs, le physicien Enrico Fermi ironisait que les bruits et les lumières de notre planète effrayaient probablement les extraterrestres. En ce sens, il se pourrait qu’ils aient choisi de se taire ou d’être ignorés.

Bientôt, des agences spatiales mettront au point des moyens permettant de détecter les lumières artificielles dégagées par les planètes autour d’autres étoiles.