La terrible histoire de Shanda Sharer

La nuit du 10 janvier 1992, une jeune fille âgée de douze ans a été torturée et brulée vive par quatre adolescentes un peu plus âgées qu’elle, dans un endroit éloigné de la ville. Shanda Sharer était une fille normale qui se faisait facilement des amis et fréquentait la Hazelwood Middle School, à New Albany, dans l’Indiana. Cette tragédie est la conséquence d’une belle romance entre deux camarades de classe, Shanda Sharer et Amanda Heavrin.

Melinda Loveless, âgée de 16 ans, était jalouse du nouveau couple qui se formait, prétendant qu’Heavrin sortait avec elle pendant plus d’un an. Durant un spectacle de danse, au collège, en octobre 1991, elle menace de mort Sharer en public. Pour protéger sa fille, la mère de celle-ci la transfère dans une école catholique.

Malheureusement, cela n’a pas empêché le terrible incident qui allait mettre fin à une vie de se produire. Pour assouvir sa vengeance, Loveless a fait appel à trois de ses amies, dont Laurie Tackett (17 ans), Hope Rippey et Toni Lawrence (15 ans).

Une horreur réalisée par des mineurs

Les filles, qui servent d’appât, se rendent en voiture chez le père de Sharer et prétendent vouloir emmener sa fille voir Heavrin. Elles se dirigent ensuite vers un endroit isolé qui sert de lieu de rencontre pour les adolescents, au Witch’s Castleen. Elles croient que Loveless va tout simplement intimider Sharer et lui demander de rompre avec Heavrin.

À l’intérieur de la voiture, Loveless commence par menacer Sharer de lui trancher la gorge si elle n’avoue pas lui avoir volé Heavrin. Cependant, malgré l’aveu, elle commence à la torturer. Dans un dépotoir très éloigné et densément boisé, Loveless et Tackett la déshabillent et la frappent à plusieurs reprises. Lawrence et Rippey sont restées dans la voiture.

Sharer a été frappée au visage, poignardée à la poitrine et étranglée avec une corde jusqu’au petit matin. La croyant morte, les filles l’ont jeté dans le coffre de la voiture de Tackett. Toutefois, comme la victime gémissait encore en appelant sa maman, elles l’ont enveloppé dans une couverture et lui ont versé de l’essence avant de lui mettre le feu.

Après le meurtre, les quatre filles ont déjeuné ensemble au McDonald’s, se vantant de leur exploit en comparant le saucisson dans leur petit-déjeuner au cadavre brûlé de Shanda Sharer.

Des antécédents  qui expliquent ces comportements ?

Peu de temps après le drame, Lawrence et Rippey se rendirent directement avec leurs parents au bureau du shérif pour tout avouer. Les filles ont tout de suite été mises en détention et jugées comme des adultes. Elles ont accepté de négocier afin d’éviter la peine de mort.

Lawrence a été libérée en 2000 et Rippey en 2006. Par contre, Tackett et Loveless ont été condamnées à des peines plus lourdes.

Tackett était une rebelle qui se rasait la tête et se livrait à des pratiques occultes. Elle a déclaré n’avoir jamais connu Shanda et qu’elle ne savait pas que quelque chose allait arriver. De son coté, Loveless a eu une enfance difficile car elle a été abusée sexuellement par son père, un ancien combattant du Vietnam, durant son enfance.