Clicky

La Voie Lactée abriterait 10 000 trous noirs en son centre

Les astrophysiciens ont détecté une douzaine de trous noirs au centre de notre galaxie et ont déclaré que 10 000 autres trous noirs pourraient s’y cacher. La découverte fournit la première preuve concernant une théorie de longue date. Cette théorie dit que le trou noir massif au cœur de chaque grande galaxie devrait être entouré par des milliers d’autres de plus petits.

Cette hypothèse date d’il y a plusieurs décennies, mais de petits trous noirs n’avaient jamais été vus près du noyau de la Voie Lactée jusqu’à aujourd’hui. L’équipe a examiné des données d’archives de l’observatoire à rayons X de Chandra et c’est à partir de cela qu’ils ont trouvé 12 trous noirs situés à environ trois années-lumière de Sagittaire A.

Voie Lactée

Cette découverte représente un bouleversement majeur dans les études concernant notre galaxie.

Une découverte essentielle en astrophysique

Puisque la plupart des trous noirs ne peuvent pas être repérés avec la méthode conventionnelle, les scientifiques ont effectué des calculs qui démontrent qu’il y en a probablement des milliers au centre de la Voie Lactée. Ils estiment que ce nombre s’élève à 10 000 à l’issue d’une étude publiée mercredi dernier dans la revue Nature.

Ces trous noirs stellaires s’ajoutent et entourent le trou noir super-massif situé au centre de notre galaxie. « Il y a beaucoup d’actions qui se passent là-bas. » a déclaré l’auteur principal de l’étude, Chuck Hailey, un astrophysicien de l’Université de Columbia. « Le centre galactique est un endroit étrange, c’est pourquoi les gens aiment l’étudier. »

Les détails sur les « nouveaux » trous noirs

Il y a encore beaucoup d’espace vide tout au centre de notre galaxie et l’on ignore ce qui s’y trouve. Les nouveaux trous noirs ont environ 10 fois la masse de notre soleil. Le trou noir super-massif central a une masse de quatre millions de soleils.

Les nouveaux trous noirs sont pour la majorité de type binaires. Cela signifie qu’un trou noir a absorbé une étoile et ensemble, ils émettent une grande quantité de rayons X lorsque la couche externe de l’étoile est aspirée dans le trou noir. Ces rayons X sont ce que les astronomes observent.

Cette découverte pourrait aider les scientifiques à détecter les ondes gravitationnelles qui sont émises lorsque des événements de grande ampleur se produisent dans l’espace.

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.