La Voie lactée abriterait des milliards de planètes vagabondes et esseulées

Une récente étude a révélé que la Voie lactée abriterait des milliards de planètes vagabondes, qui ne sont pas rattachées à un système planétaire. La recherche a été effectuée par des astronomes de l’Université de Leiden, aux Pays-Bas. Ils ont appliqué des simulations mathématiques sophistiquées sur Trapezium Orion. Il s’agit d’un groupe de jeunes étoiles au cœur de la Nébuleuse d’Orion.

Les chercheurs ont modélisé cinq cents systèmes planétaires similaires à la Galaxie. Pour chaque cas, ils ont simulé quatre, cinq ou six planètes gravitant autour d’une étoile comme le Soleil. Au total, ils ont obtenu 2 522 planètes. D’une manière approximative, leurs masses étaient d’environ trois fois celle de la Terre et 130 fois celle de Jupiter.

Bulle Voie Lactée

Le document a été vérifié et approuvé par la communauté scientifique. Les résultats peuvent être consultés sur arXiv.

Il y’en aurait largement plus qu’on ne le soupçonnait

Jusque là, les astronomes n’ont découvert qu’une vingtaine de planètes vagabondes ou candidates. Celles-ci ont généralement été repérées grâce à deux méthodes. L’une d’elles est celle de la vitesse radiale, qui permet de détecter l’effet gravitationnel de la planète sur l’étoile. L’autre est celle du transit, qui est propice lorsque la planète orbite devant l’étoile et atténue légèrement sa lumière. Or, chacune de ces deux techniques dépend de la présence d’une étoile hôte.

L’année dernière, deux planètes voyous ont été dénichées grâce à une autre méthode. Cette dernière consiste à évaluer la façon dont leur gravité infléchit la lumière venant de derrière elles.

Jusqu’ici, les chercheurs ont pu recenser 3 917 exoplanètes dans les systèmes planétaires. Si on se réfère à ce nombre, les vingt planètes voyous ne seraient que des échantillons. Ainsi, l’étude a révélé qu’il y aurait plus de planètes vagabondes que ce que l’on ne l’aurait imaginé.

Au moins 16,5 milliards de planètes errantes dans la Voie lactée

Sur les 2 522 planètes modélisées, les chercheurs en ont enregistré 357 (16,5%) non liées dans les onze millions d’années de leur formation et dérivant librement dans l’espace. Un petit groupe est resté dans le système initial, et cinq ont intégré des systèmes tiers.

Ce qui est intéressant, c’est que la majorité, soit les 282 planètes, a complètement échappé à la grappe. Si l’on en croit ces résultats, les planètes vagabondes seraient bien plus nombreuses que les planètes restées dans des systèmes planétaires.

Selon le modèle, la Voie lactée pourrait abriter au moins 16,5 milliards de planètes errantes.

Néanmoins, il faut noter que cette étude n’est pas encore définitive.