La Xbox Scorpio ne fait pas totalement l’unanimité chez les studios

La Xbox Scorpio a beau être un véritable monstre de puissance, elle ne fait pas totalement l’unanimité chez les éditeurs. Certains l’adorent, d’autres se plaignent de problèmes relatifs au son.

La belle ne sera pas une console ordinaire, cela ne fait aucun doute. Résolument premium, elle aura droit à ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle et elle sera ainsi dotée d’une puissance de calcul phénoménale, une puissante de calcul atteignant les 6 téraflops de puissance !

Scorpio Dev

La Scorpio ne fait pas totalement l’unanimité chez les développeurs.

Pour parvenir à ce seuil, Microsoft n’a pas regardé à la dépense et la console sera ainsi animée par un SoC AMD gravé en 16 nm (FinFET) et structuré autour de l’architecture Jaguar, avec huit cœurs cadencés à 2,3 GHz.

La Xbox Scorpio, une console surpuissante

Sur la partie GPU, la Scorpio bénéficiera d’une puce offrant une puissance de calcul proche de la RX 480, avec de nombreuses optimisations maison visant à améliorer ses performances tout en réduisant sa consommation énergétique et son dégagement de chaleur.

Composée de quarante unités de calcul, cette puce atteindra une fréquence de 1172 MHz et elle sera ainsi 43 % plus rapide que celle que nous retrouvons dans la PS4 Pro. Histoire de parfaire le tableau, la firme a également pensé à embarquer 12 Go de DDR5 avec un bus mémoire de 384 bits et une fréquence de 6,8 GHz, pour une bande passante totale atteignant les 326 Go/s. La console aura donc de la ressource et elle sera capable d’afficher des titres en 4K natif, avec une fréquence atteignant les 60 fps pour certains d’entre eux. Le tout avec une bonne dose d’upscaling pour le catalogue de la Xbox One.

Certes, mais la puissance brute ne suffit pas. Pour que la Xbox Scorpio parvienne à s’installer durablement sur le marché et à détrôner sa concurrente, elle aura aussi besoin d’un line-up conséquent.

Microsoft a donc multiplié les appels du pied aux éditeurs et la firme a ainsi promis aux studios que sa prochaine console offrira un environnement de développement à la fois flexible et accessible.

The Coalition, le studio derrière la franchise Gears of War, semble avoir été littéralement conquis par la console. Mike Raynor, son directeur technique, conseille même à ses confrères de ne pas lésiner sur les assets optimisés pour la console. Il conseille en outre de mettre le paquet sur la 4K.

La question du développement divise

Mais ce n’est pas tout, car l’homme a également profité d’une entrevue menée par Gamasutra pour encenser la console sur le plan du développement : « Lorsque j’ai commencé à travailler sur la Xbox One, j’ai été un peu déçu. Cela donnait l’impression de faire un pas en arrière. Toutefois, j’ai pu voir la situation évoluer et s’améliorer depuis son lancement. Et grâce à ce que nous faisons avec la Scorpio, il est désormais très plaisant de travailler dessus. Du point de vue d’un développeur, lorsque vous pensez à la Xbox One, à la Xbox One S (avec le HDR) et à la Scoprio, il apparaît que le développement [sur console] se rapproche de ce qui se fait sur PC. Et nous avons tendance à voir le PC comme la plate-forme ultime en termes de flexibilité et de tous les objectifs que nous avons ».

Élogieux, n’est-ce pas ? Certes, mais tous les studios ne sont pas forcément de son avis. Turn 10, la boîte à l’origine de la licence Forza, a même vivement critiqué la console récemment, notamment sur la partie audio. Chris Tector a ainsi indiqué que cette dimension exigeait de lourds investissements.

Il a d’ailleurs rappelé que ce problème existe depuis la toute première Xbox One : « Nous ne sommes pas encore arrivés là où il faudrait que nous soyons en termes de hardware audio. (…) Nous utilisons (dans nos jeux) une grande quantité de sons plus sophistiqués que ceux des autres jeux et cela exige beaucoup de mixage en temps réel de notre part. »

Plus loin, il explique que le studio utilise plusieurs boucles pour générer les bruits d’un moteur, des boucles auxquelles viennent s’ajouter tous les autres bruits relatifs à une voiture. La Scorpio telle qu’elle a été conçue serait plus exigeante que les autres consoles et elle exigerait ainsi un peu plus de travail de la part des développeurs.