Clicky

Laissez tomber Google et passez directement sur Sexy Google

Google est plutôt efficace comme moteur de recherche, c’est vrai, mais son interface triste, terne et austère ne convient pas forcément à tous les publics. Pire, elle peut même s’avérer très lassante au bout d’un moment et c’est précisément ce qui a poussé un développeur à créer un service alternatif assez… hem… particulier : Sexy Google. Même qu’il porte plutôt bien son nom.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Sexy Google n’est pas réellement un nouveau moteur de recherche. En réalité, il se positionne davantage comme une page d’accueil personnalisée.

Sexy Google

Sexy Google fait dans le charme et cette photo parle d’elle-même.

Comme une page d’accueil ou, plutôt, comme un habillage. La nuance est d’ailleurs importante car le service renverra systématiquement les internautes vers les SERP de Google lorsqu’ils lanceront une recherche.

Sexy Google, parce que les moteurs de recherche peuvent aussi être sexy

Dans les faits, Sexy Google va droit à l’essentiel et la page d’accueil du service se structure autour de quelques éléments. On trouve un champ de recherche placé tout en haut et ce sera évidemment à cet endroit que les internautes devront saisir les termes de leurs recherches.

Le développeur a aussi ajouté deux boutons placés dans les coins inférieurs de la page. Ils n’ont pas grande utilité puisqu’ils renvoient vers les options de partage et vers un message d’accueil avec une banale accroche.

Non, en réalité, la principale particularité de ce service, c’est l’image affichée dans le fond de la page. Elle change toutes les minutes et elle met systématiquement en scène des femmes sensuelles en petites tenues. Pas de fonctions révolutionnaires en vue, donc, Sexy Google se contente de ce simple atout charme pour séduire les internautes.

Et attention, car on parle bien de charme, et pas de pornographie.

A la base, c’est plutôt marrant mais le développeur aurait pu aller plus loin en permettant à l’internaute de définir le sexe des modèles présentés.

Parce que bon, tout le monde n’aime pas forcément que les femmes, hein.

Il faut tout de même préciser que le service fait la part belle au « responsive design » et il est donc possible de l’utiliser sur n’importe quel terminal. Les internautes peuvent aussi le définir comme page d’accueil en un clic en appuyant sur le lien correspondant.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.