Laissez tomber les selfies, passez aux nutscapes !

Les selfies marchent très très fort depuis quelques temps. C’est même devenu un véritable phénomène de société à part entière. Preuve en est, le terme sera intégré au Larousse 2016 ! Oui mais voilà, toutes les modes finissent par passer et il en ira de même pour celle-ci. Tenez, d’ailleurs, si vous voulez vraiment être tendance, il vaudra mieux passer aux nutscapes.

Si ce terme vous rappelle vaguement quelque chose, c’est parfaitement normal car le nutscaping trouve ses origines en 2007, et plus précisément en Nouvelle Zélande.

Nutscape

Comment voulez-vous que les selfies tiennent le coup face à cette nouvelle tendance ?

Clancy Philbrick se promenait tranquillement en pleine nature lorsqu’il est tombé sur un magnifique glacier concave s’étendant au loin à l’horizon. La lumière du soleil venait mourir à son sommet, projetant des gerbes de feu dans toutes les directions.

Le nutscaping permet à l’homme de communier avec la nature

Face à ce magnifique spectacle, Clancy a sorti son appareil photo et il a commencé à prendre quelques clichés. Les photos étaient superbes, bien entendu, mais il manquait quelque chose.

Notre aventurier de l’extrême a alors eu une idée un peu folle. Il a baissé son pantalon et il a pris ensuite une photo de ses testicules flottant dans le ciel, au dessus de ce magnifique glacier.

C’est là que tout a commencé. Clancy a parlé de cette photo autour de lui et certains de ses amis ont alors décidé de s’adonner eux aussi à cette surprenante pratique.

Ils auraient pu garder ces images pour eux mais ils ont préféré les partager avec le plus grand nombre et ils ont alors lancé un Tumblr collaboratif à la gloire de cette magnifique tendance. Les internautes peuvent même participer au projet en envoyant leurs images par le biais de cette page, à condition de respecter quelques règles élémentaires.

Les testicules ne doivent ainsi pas être trop visibles. L’idée, c’est effectivement de suggérer habilement leur présence à l’aide d’un cadrage soigné. Il est d’ailleurs préférable de faire la mise au point sur le paysage, et non sur les bourses.

Il faudra faire la mise au point sur le paysage, et non sur les testicules

Le nutscaping a effectivement pour but ultime de rendre hommage à Dame Nature.

Là, vous vous demandez sans doute comment il est possible de prendre ses propres testicules en photo. Il n’y a pas de honte à avoir, c’est la première question que je me suis posée en tombant sur cette étonnante pratique.

En réalité, c’est assez simple.

Il faut commencer par trouver un beau paysage. Lorsque c’est fait, tournez-lui le dos et baissez votre pantalon jusqu’à vos chevilles. Penchez vous ensuite en avant pour placer l’objectif de l’appareil photo entre vos jambes. Appuyez sur le déclencheur. C’est terminé.

Attention cependant car il vaudra mieux vous équiper d’un grand angle si vous utilisez un réflex.

Si vos premières photos sont totalement loupées, ce n’est pas dramatique et il suffira d’appliquer les quelques conseils dispensés par Clancy et par ses camarades pour corriger le tir. Tenez, par exemple, il sera préférable de troquer votre pantalon contre un jogging pour vos sorties.

C’est effectivement plus commode. Rien ne vous empêche non plus de vous faire assister par un ami ou même par votre compagne.

Et pour ces demoiselles alors ? Le nutscapping est malheureusement une pratique exclusivement masculine, pour des raisons assez évidentes. Rien ne les empêche en revanche de lancer une nouvelle tendance.

Le boobscapping pourrait bien marcher aussi.

Via

Mots-clés funinsolite