Clicky

Lancement compliqué pour Call of Duty Infinite Warfare

S’il y a quelques années le lancement d’un nouveau Call of Duty était un véritable événement, il semblerait que la tendance tendent à s’inverser. En effet après avoir essuyé les critiques des joueurs lors de son annonce (le tout premier trailer du soft ayant été massivement disliké sur Youtube), le nouvel opus de la franchise star d’Activision est très loin de rencontrer le succès espéré pour son démarrage.

D’après les premiers retours, le titre se serait vendu deux à trois fois moins bien que Black Ops 3 (son prédécesseur) lors de son propre lancement, et ce, que ce soit en France ou en Grande-Bretagne.

call-of-duty-infinite-warfare

Le dernier opus de la franchise guerrière d’Activision se vend mal. Début de la fin pour les Call of ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce nouvel épisode de la « saga » n’a pas vraiment fait l’unanimité lors de son annonce, les joueurs ayant critiqué le manque d’audace d’Activision (qui décline, il est vrai, son concept à différents conflits futuristes depuis quelques années), face à EA qui prenait au même moment « le risque » de présenter un titre se déroulant durant la première guerre mondiale.

Mauvaise passe ou fin d’une époque ?

La question se pose, car si Infinite Warfare reste en seconde place des meilleures ventes de jeux au Royaume-Uni (après Fifa 17), il accuse tout de même une chute des ventes de 48,5 % comparé à celles de Black Ops 3 lors des premiers jours suivant son lancement.

Un pourcentage qu’il convient cependant de relativiser. En effet Black Ops 3 avait – lui aussi – réalisé en son temps un démarrage jugé passable, pour finalement s’écouler à près de 25 millions de copies à travers le globe.

Se méfier du Call of qui dort…

Même s’il faut bien l’avouer, l’engouement autour de la série n’est plus le même qu’avant, il ne faut toutefois pas sous-estimer le potentiel d’un nouveau Call of Duty en terme de ventes.

En outre, qui sait ce qu’Activision nous réserve pour l’année prochaine ? L’éditeur jugera peut-être bon (à l’image d’Ubisoft et sa saga Assassin’s Creed) de laisser sa franchise en jachère pendant quelques temps, en vue de repartir sur de bonnes bases, avec des idées neuves, et de préparer – pourquoi pas – un grand retour sur un conflit passé…

Mots-clés call of duty

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.

1 comment

Ajouter le votre.

Publier un nouveau commentaire.