Clicky

L’ancêtre du crayon découvert en Angleterre

Des chercheurs de l’Université d’York viennent de faire deux importantes découvertes. Aidés par les Universités de Manchester et de Chester, ils ont trouvé un crayon très ancien et un caillou ocre. La trouvaille a eu lieu sur un site qui est aujourd’hui recouvert de tourbe, près de Scarborough, dans le Yorkshire (dans le nord de l’Angleterre). Elle a contribué à une meilleure compréhension de la civilisation de l’ère mésolithique.

Les départements d’archéologie et de physique de l’Université ont travaillé de concert pour étudier les objets découverts. Ils ont eu recours à des techniques de pointe afin de déterminer leur composition. Les experts estiment que ces outils datent d’il y a dix-mille ans. Les hommes anciens s’en seraient servis pour dessiner sur les roches et les peaux des bêtes.

crayons

Les découvertes ont eu lieu à Seam Carr, un site situé à proximité du Star Carr. Il s’agit de l’un des sites mésolithiques les plus célèbres du continent européen.

Un véritable kit de dessin préhistorique

L’étude a été dirigée par le Dr Andy Needham. Il a affirmé qu’ « il est possible qu’il y ait eu une utilisation artistique pour ces objets, peut-être pour colorer des peaux d’animaux ou pour les utiliser dans des œuvres d’art décoratives. »

« L’un des derniers objets que nous avons trouvés ressemble exactement à un crayon, le bout est facetté et est passé d’une extrémité arrondie à une extrémité vraiment aiguisée, suggérant qu’il a été utilisé », a-t-il précisé.

Le crayon mesure seulement vingt-deux millimètres de long et 7 millimètres de large. En outre, le galet présente une surface très striée. Les chercheurs pensent que celle-ci aurait été raclée afin d’obtenir la poudre de pigment rouge.

Importance de la couleur dans la vie mésolithique

Rappelons que l’ocre, un pigment fait à base d’argile et de sable, est un minéral très utilisé par les hommes préhistoriques. Il servait non seulement à dessiner, mais aussi à se camoufler. « La couleur était une partie très importante de la vie de chasseur-cueilleur et l’ocre vous donne une couleur rouge très vibrante », a noté l’auteur principal de la recherche.

Non loin du site de la découverte, les chercheurs avaient déjà trouvé des éléments tous aussi intéressants. En effet, ils avaient mis à jour plus de trente coiffes de bois de cerf rouge et un pendentif mésolithique.