Clicky

L’apéro du Captain est de sortie !

Aller, une fois n’est pas coutume, je vais filer un petit coup de main à un collègue blogueur et vous parler d’un tout nouveau podcast qui vient de voir le jour : l’apéro du Captain. Réalisé en partie par Captain Web, le gars qui parle encore plus des putes que moi, le premier volume de la première saison (oui, comme une vraie série américaine avec de gros morceaux de testostérone dedans) vient tout juste de sortir et c’est bien pour ça qu’on en parle.

L'apéro du Captain est de sortie !

Mes chers amis, c’est avec la plus grande honte que je vous avoue que je n’ai jamais vraiment accroché aux podcasts. Attention, hein, parce que je trouve que c’est une technologie aussi formidable que le fameux anneau vibrant vendu par Durex, mais c’est juste que j’y suis complètement hermétique. Alors forcément, lorsque j’ai choppé le premier numéro du podcast lancé par Captain Web, je me suis mis à trembler comme une petite fille anorexique. J’avais très peur, et je peux vous dire que j’ai laissé une sacrée flaque sur la moquette.

Mais finalement, j’ai eu tort, parce que les gars qui causent dans l’apéro du Captain sont vraiment très très marrants. Bon, déjà, ils ne se prennent pas au sérieux et ça fait vraiment du bien par les temps qui courent. Et puis ensuite, ils sont très vulgaires, ils disent plein de gros mots et j’aime bien. Ouais, d’ailleurs, d’un certain sens, on pourrait dire que l’apéro du Captain, c’est un peu le Secret Story du web. D’ailleurs, pour ceux qui aiment les commérages, je tiens à lancer une toute nouvelle rumeur inédite : le Captain aime bien se taper des castors de temps en temps (ça c’est du backlink en or) et c’est d’ailleurs comme ça qu’on s’est rencontré la première fois.

Enfin, pour ceux qui aiment bien les statistiques et les chiffres, on pourrait dire que le premier apéro du Captain c’est :

  • Quatre garçons dans le vent : Kwakos, Lord Ton Pere, Manox, Captain Web.
  • 50 minutes de conneries marrantes.
  • 70.142 gros mots
  • 12 orgasmes (tous provoqués par Lord ton père).
  • Et une tonne de bons délires comme on les aime.

En gros, bravo les gars, on vous aime très fort et on espère que vous continuerez sur votre lancée et que vous éviterez de devenir vachement chiants.

Pour écouter ce premier apéro, c’est pas compliqué, suffit de cliquer sur ce lien tout rigolo.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.