L’astéroïde Bennu accélère sa rotation et les astronomes ne savent pas pourquoi

L’astéroïde Bennu est un corps céleste qui évolue à environ 110 millions de kilomètres de la Terre, en se baladant dans le système solaire à la vitesse de 101.000 km/h tout en tournant sur lui-même. La durée d’une rotation complète est de 4,3 heures.

En observant le comportement de l’astéroïde, les scientifiques ont trouvé que pour des raisons qu’ils ignorent encore, sa vitesse de rotation connaît une accélération constante. Ce qui se traduit par une augmentation de la durée de la période de rotation de l’objet de l’ordre d’1 seconde par 100 ans. Une accélération qui semble minime, mais qui pourrait nous pousser à revoir nos modèles, qui plus est si les causes ne sont pas identifiées.

L'astéroïde Bennu accélère et les astronomes ne savent pas pourquoi

Crédits pixabay.com

Vers la fin de l’année 2018, la NASA a envoyé, dans le cadre de la mission OSIRIS-REx, une sonde spatiale qui orbitera autour de Bennu afin de l’étudier et de rapporter des prélèvements d’échantillons qui seront ramenés sur Terre à l’horizon 2023.

Des prévisions qui ne coïncident pas avec les observations

Il est à préciser que ce ne sont pas encore les données issues de la mission OSIRIS-REx qui ont conduit aux observations des scientifiques. Les résultats de la recherche ont été publiés par l’AGU, une association américaine regroupant des chercheurs en géophysique.

Ils ont étudié les données issues de l’observation de Bennu par deux télescopes basés sur Terre, durant la période 1999-2005, associées aux données d’observation obtenues avec Hubble en 2012. L’équipe de Mike Nolan, un géophysicien qui est également à la tête de la mission scientifique OSIRIS-REx a pu en conclure que le comportement de l’astéroïde n’était pas conforme aux prévisions modélisées : sa rotation s’accélère de l’ordre d’une seconde par siècle.

L’effet YORP serait-il à l’origine de l’accélération de la rotation de Bennu ?

Pour le moment, les raisons expliquant cette augmentation de la vitesse de rotation de l’astéroïde n’ont pas encore été identifiées par l’équipe de Mike Nolan.

Toutefois, les chercheurs pensent que la déperdition de matériaux auquel Bennu fait face pourrait expliquer cette augmentation. En effet, plus sa masse se réduit, plus forte sera sa vitesse de rotation.

Une autre hypothèse envisagée par les scientifiques est la présence d’un « effet YORP » (du nom de ceux qui l’on découvert : Yarkovsky – O’Keefe – Radzievskii – Paddack). Concrètement, les objets qui évoluent dans notre système solaire reçoivent de la part du Soleil des rayons, qui en rebondissant sur leurs surfaces vont contribuer à modifier légèrement leur vitesse de rotation.

L’effet YORP est plus ou moins prononcé en fonction de la forme de l’objet et de sa taille : plus il est petit et s’éloigne d’une forme circulaire, plus il subit cet effet. Et l’observation des conséquences de cet effet sur Bennu sera donc une des missions qui sera attribuée à la mission OSIRIS-REx.