Le BlackBerry Oslo se dévoile en image avant l’heure

BlackBerry a enchainé les déconvenues ces dernières années mais la tendance semble sur le point de s’inverser. Si le chiffre d’affaire de la firme a baissé pour l’exercice fiscal 2015, elle est tout de même parvenue à dégager un bénéfice de 28 millions de dollars. Pas mal, et elle ne compte visiblement pas en rester là puisqu’elle serait en train de travailler sur un nouveau terminal.

Quel est son nom ? Le BlackBerry Oslo et un premier rendu presse est tombé entre les griffes acérées de BlackBerry Central ce matin, un rendu qui présente le terminal de face.

BlackBerry Oslo

Le BlackBerry Oslo sera présenté le 30 juin prochain.

Si l’on en croit cette image, alors l’appareil serait très proche du BlackBerry Passport (testé ici) en terme de « form factor », avec quelques différences tout de même.

Des lignes qui rappellent beaucoup celles du Passport

Le téléphone embarquerait ainsi un écran tactile surmontant un clavier physique complet. Il serait relativement imposant et assez large, mais il n’irait pas forcément aussi loin que le Passport. Ce n’est peut-être qu’une impression mais il semble un tantinet plus compact.

En outre, le boitier comporte des coins arrondis et il semble entièrement de métal. Attention cependant à ne pas vous réjouir car il s’agit peut-être d’une simple imitation et il faudra attendre les prochaines fuites, et les prochaines images, pour en avoir le coeur net.

Quoi qu’il en soit, la grande question, c’est de savoir si son clavier héritera des capteurs du Passport.

Je vous rappelle effectivement que ce dernier est redoutable en terme de saisie et ces fameux capteurs font même toute la différence.

Sinon, eh bien sachez que le BlackBerry Oslo devrait embarquer un écran doté d’une définition en 1440×1440, avec un capteur de 13 millions de pixels, une caméra frontale de 2 millions de pixels et une batterie de 3 450 mAh. Attendu pour le mois juin à l’internationale, il devrait être propulsé par BlackBerry OS 10.3.2.

MAJ : Il s’agirait en réalité d’une variante du Passport destiné au marché chinois. Merci à Raphaël pour l’info.