Le Breakthrough Listen a une nouvelle idée pour rechercher des signaux extraterrestres

Le Breakthrough Listen n’a encore découvert aucune preuve de l’existence d’une civilisation extraterrestre intelligente, mais ses chercheurs n’ont pas encore dit leur dernier mot. Ils viennent ainsi d’annoncer un nouveau partenariat avec le VERITAS, un partenariat qui pourrait changer pas mal de choses et leur faciliter considérablement la tâche.

Lancé en 2015 par le milliardaire Yuri Milner, le Breakthrough Listen n’a qu’un seul et unique objectif : détecter une civilisation extraterrestre.

espace

Crédits Pixabay

Lors de la création de l’initiative, son instigateur a réuni un fond de 100 millions de dollars pour assurer son financement pendant dix ans.

Il n’y a pas que les ondes radio dans la vie

Depuis, le Breakthrough Listen a principalement porté son attention sur les signaux radio. Les astronomes recrutés par Yuri Milner et ses partenaires ont ainsi loué le Green Bank Observatory et le Parkes Observatory pendant plusieurs milliers d’heures afin de tenter de détecter de tels signaux.

L’initiative n’a cependant pas encore porté ses fruits. L’espace est resté désespérément silencieux.

Cela n’a cependant pas entamé la motivation des instigateurs du projet. Bien au contraire, puisque ces derniers viennent de faire une nouvelle annonce des plus prometteuses.

L’annonce en question prend la forme d’un partenariat tendu avec les gérants du VERITAS, un acronyme utilisé pour désigner le Very Energetic Radiation Imaging Telescope Array System. Situé à Amado aux États-Unis, ce fameux système se repose en réalité sur un réseau constitué de quatre télescopes de 12 mètres de diamètre, des télescopes spécialement pensés pour détecter les rayons gamma supérieurs à 100 GeV en se focalisant sur les particules entrant dans l’atmosphère terrestre.

La vérité est ailleurs

Porté par plusieurs universités et de nombreux laboratoires, le VERITAS est également financé en partie par le département de l’énergie des États-Unis.

Grâce à ce partenariat, le Breakthrough Listen va pouvoir rechercher d’autres types de signaux, et plus précisément des impulsions optiques.

En effet, si une civilisation extraterrestre existe bel et bien quelque part dans l’Univers, alors il n’est pas dit que ses technologies de communication se basent sur les signaux radio. Les astronomes travaillant sur le projet pensent ainsi qu’il est tout à fait possible qu’elle utilise des signaux optiques et c’est précisément ce qui les a poussés à se rapprocher de VERITAS.

Durant plusieurs sessions d’écoute, les astronomes du Breakthrough Listen vont donc tenter de repérer des impulsions optiques à travers l’espace. Attention en revanche, car ces derniers ont également fait savoir que cette nouvelle initiative allait être un travail de longue haleine. Autrement dit, il ne faut pas nous attendre à d’incroyables révélations avant au moins plusieurs années.

Du moins en supposant que l’on trouve réellement quelque chose.