Clicky

Le CNRS et l’INRIA en renfort pour percer les mystères de Kheops

Récemment, des archéologues ont découvert une cavité inexplorée au cœur de Kheops. Depuis, tout le monde aimerait découvrir ce qui s’y cache. Le CNRS et l’INRIA ont donc collaboré pour rejoindre la mission ScanPyramids dans le but de développer un prototype robotique capable de pénétrer et d’explorer les endroits les plus difficiles d’accès tels que cette cavité.

Ce projet est dirigé par Jean-Baptiste Mouret, un chercheur de l’INRIA dans l’équipe Larsen. Celui-ci annonce que « Pour l’instant, l’idée n’est pas d’envoyer un robot dans Kheops, mais de profiter de cette mission internationale pour imaginer d’autres façons d’étudier le patrimoine. »

Pyramide Khéops

Le projet d’exploration de cette nouvelle cavité découverte dans la pyramide de Kheops pourrait donc contribuer à de nombreuses découvertes scientifiques dans le futur.

Un projet à deux étapes

Ce projet devra être développé en deux étapes dont la première est de créer un robot tubulaire assez petit pour se faufiler dans un petit trou d’un diamètre inférieur à 3.5 centimètres. Celui- ci devra être équipé d’une torche ainsi que d’une caméra haute définition orientable.

Ce premier robot partira en mission de reconnaissance afin d’évaluer s’il est adéquat d’y envoyer un second robot d’exploration. Ce second robot est un robot volant capable de passer dans le même trou. L’équipe travaille actuellement sur un dirigeable miniature pouvant être gonflé à distance.

Un robot inspiré des abeilles

Pour ce robot dirigeable, les scientifiques se sont inspirés du déplacement des abeilles et des mouches qui se dirigent en mesurant la vitesse de défilement des objets sur leurs rétines. Ce sont les petits capteurs du robot qui emploieront la même technique. Ainsi, il pourra se déplacer d’une manière totalement autonome.

Par contre, le déploiement de la nacelle à la sortie du tube reste un gros défi pour l’équipe. Il leur faudra donc des mois ou même des années pour mettre au point ce robot. Néanmoins, le premier robot est déjà disponible en prototype. Il pourra bientôt explorer la cavité découverte de Khéops avec l’autorisation des autorités égyptiennes.

Le principal défi de ce projet est de préserver autant que possible l’intégrité de la cavité de Kheops, d’où la nécessité de robot d’exploration peu invasif.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !