Le créateur de WhatsApp affirme avoir été naïf et vendu la vie privée de ses utilisateurs à Facebook

C’est en 2014 que Facebook aura mis la main sur WhatsApp pour plusieurs milliards de dollars. Une décision que son fondateur, Brian Acton, regrette aujourd’hui – ce dernier n’hésite jamais à le rappeler. C’est lors d’une conférence à Standford que l’homme est revenu sur ce rachat et a exprimé ses regrets, affirmant avoir été naïf. C’est Buzz Feed News qui rapporte les propos du créateur de WhatsApp, qui a depuis quitté l’entreprise, où ce dernier a également affirmé avoir vendu la vie privée de ses utilisateurs à Facebook. Il faut dire que la société de Mark Zuckerberg s’est de nombreuses fois illustrée pour la faible protection et la revente de ces données sensibles.

Mais Brian Acton est allé encore plus loin en invitant, une nouvelle fois, les internautes à supprimer leurs comptes Facebook.

Autant dire que, plus que jamais, Brian Acton regrette le rachat de WhatsApp par Facebook.

Brian Acton regrette plus que jamais cette revente

C’est en 2014 que Facebook aura fait l’acquisition de WhatsApp pour une somme astronomique : 19 milliards de dollars. Pour Brian Acton, à cette époque, l’important était de songer aux 50 employés de la société et l’argent généré grâce à cette vente, mais aussi aux investisseur. Le créateur de WhatsApp reconnaît sa naïveté, mais sera tout de même resté pendant trois ans au sein de l’entreprise rachetée par Facebook.

Brian Acton se veut très critique vis-à-vis de cette vente en expliquant avoir vendu la vie privée de ses utilisateurs « pour un plus gros profit ».

Il faut dire que Brian Acton pensait, dans un premier temps, pouvoir continuer à gérer comme il l’entendait WhatsApp sous l’égide de Facebook. Il s’avère que les objectifs n’ont pas été atteints pour l’homme. Pire encore : la politique publicitaire de Facebook n’était pas bien vue par Brian Acton.

Depuis, Brian Acton tente de se refaire une image et souhaite combattre les GAFA. L’homme dénonce notamment le monopole de certaines firmes tech et le non-respect de la vie privée avec des géants incapables de prendre de bonnes décisions – ou de combattre le contenu haineux.

Comme souvent lors de ses interventions, Brian Acton a invité les internautes à supprimer leurs comptes Facebook.

Mots-clés facebookwhatsapp