Le Cross-Play PS4 / Xbox One a fonctionné… le temps d’un bug

Permettre aux joueurs consoles de jouer ensemble en multijoueurs, quelque soit la machine qu’ils utilisent. Voilà le désir un peu fou qu’a Microsoft depuis quelques années maintenant. Le constructeur obsédé par le cross-platform a fait tout son possible au cours des derniers mois pour populariser cette notion en unifiant notamment les mondes PC et Xbox autant que possible.

Soutenu dans sa démarche par de nombreux joueurs, le géant de Redmond souhaite donc étendre ce concept aux consoles – et en l’occurrence permettre aux joueurs PS4 et Xbox One de jouer les uns avec les autres en ligne. Malheureusement pour Microsoft, son projet (peut-être un poil hippie dans l’idée) se heurte à la rigueur toute nippone de Sony, qui fait barrage à cette bien belle initiative.

fortnite-crossplateform

Des joueurs Xbox One et PS4 ont pu jouer ensemble sur le multijoueurs de Fortnite, le tout grâce à un bug… Preuve s’il en fallait que la chose est possible.

Pourquoi Sony refuse ? Voilà une excellente question à laquelle il sera difficile de répondre clairement sans être dans le secret des dieux. Mais ce qui nous amène à parler de la chose aujourd’hui, c’est que – n’en déplaise au constructeur japonais – des joueurs PlayStation 4 ont pu jouer avec des joueurs Xbox One… Du moins le temps d’un bug sur Fortnite, le titre de Tower-Defense d’Epic Games.

Une « erreur de configuration » de la part d’Epic Games…

C’est en tout cas ce que le studio a déclaré lorsqu’il a été contacté par les journalistes de The Verge à propos de cette affaire. Il déclare notamment dans son communiqué que le jeu en ligne cross-platform sur Fortnite était la résultante d’une « erreur de configuration » précisant également que « tout était rentré dans l’ordre ».

Très récemment, des joueurs PS4 et Xbox One avaient en effet eu la grande surprise de constater qu’ils jouaient ensemble au mode Battle Royale. La chose avait été remarquée en tout premier lieu par les joueurs Sony, qui avaient constaté que – dans la liste des participants aux parties en lignes – certains pseudos comportaient des espaces.

Étant donné qu’il est impossible de créer un pseudo contenant des espaces sur le PSN, il était alors clair qu’il s’agissait de Gamertags ; et donc que des joueurs Xbox One jouaient avec eux en ligne.

Notons que Sony semble pour l’heure être le seul constructeur d’envergure à refuser le cross-platform. Nintendo ayant pour sa part décidé de l’autoriser très prochainement sur Switch, notamment au travers de Minecraft et de Rocket League.