Le développeur de Pokémon souhaite privilégier la création de jeux originaux

Game Freak, développeur principalement connu pour avoir juste donné naissance à tous les jeux canoniques de la série Pokémon, souhaite pouvoir créer de plus en plus de jeux originaux afin de pouvoir insuffler de nouvelles idées aux prochains titres de la célèbre franchise de Nintendo.

Pour des séries de jeux se sentant obligées de revenir chaque année, on peut imaginer que les développeurs concernés trainent un boulet derrière eux. Et puis on a Game Freak, qui semble s’amuser de ce boulet pour en faire des parties de balle au pied avec. Il faut dire que depuis le temps que ce studio développe des jeux Pokémon, la lassitude aurait déjà largement eu le temps de s’installer.

Nintendo

Mais Game Freak a la manière pour conserve une motivation intacte, ce que Masayuki Onoue, programmeur et directeur au sein de Game Freak, a expliqué à nos confrères de VGC.

Deux équipes de production chez Game Freak, dont l’une réservée à Pokémon

« Il y a deux équipes de production différentes ici, simplement nommées Production Team 1 et Production Team 2 »,  révèle le programmeur. « L’équipe 1 est entièrement dédiée au Gear Project, tandis que l’équipe 2 se concentre sur ce qui a trait à Pokémon. »

Parenthèse : le Gear Project concerne toutes les idées que l’équipe de développement peut avoir durant son temps libre. Le premier titre issu du Gear Project a été Rhythm Hunter: HarmoKnight, sorti en 2012 sur 3DS. Ont suivi Pocket Card Jockey, sur la même plate-forme, Tembo the Badass Elephant et Giga Wrecker.

Pour en revenir à ces deux équipes de production, Masayuki Onoue explique que « ce que ça veut dire, c’est que Game Freak, en tant qu’entreprise, donne la priorité à Gear Project, l’équipe de production numéro un, davantage que Pokémon en général. Nous essayons toujours de créer quelque chose d’aussi voire même de plus excitant que Pokémon. »

« Il y a beaucoup de va-et-vient entre l’équipe 1 et l’équipe 2 », poursuit-il. « L’un des aspects intéressants de la chose est que l’équipe 2, dédiée à Pokémon, n’a connaissance que de plates-formes spécifiques. Ainsi, avec l’équipe 2, les ingénieurs peuvent en apprendre davantage sur d’autres plates-formes qu’ils n’auraient peut-être jamais touchées auparavant. En mélangeant les équipes, nous sommes en mesure de créer cette intéressante synergie. »

Pokémon Épée et Bouclier devrait donc logiquement, lui aussi, bénéficier de cette expérience même s’il faudra éventuellement bien chercher.

Mots-clés game freakpokemon