Clicky

Le FBI a mené une attaque sur le darknet contre un réseau pédophile

Le FBI s’intéresse de près à tout ce qui se passe sur le darknet et la célèbre agence américaine vient de le prouver encore une fois. Elle a effectivement lancé une vaste opération l’année dernière contre un réseau pédophile en utilisant des techniques de hacking particulièrement élaborées. Cette opération a porté ses fruits puisqu’elle a permis d’identifier plusieurs membres de ce réseau.

L’histoire s’est déroulée au début de l’année dernière. En effectuant des recherches sur le deep web, le bureau d’investigation américain est tombé sur un nouveau site proposant de nombreux contenus pédophiles.

Attaque darknet FBI

Le FBI a mené une opération de grande ampleur pour faire tomber un réseau pédophile sur le darknet.

Un site relativement populaire puisqu’il attirait environ 11 000 visiteurs chaque semaine, pour un peu plus de 200 000 comptes créés sur la plateforme.

Le FBI est tombé sur un nouveau site pédophile en explorant le darknet

Le FBI n’a eu aucun mal à remonter la trace de ses administrateurs et il a procédé à leur arrestation dans la foulée.

Le bureau aurait pu fermer le site mais il a préféré saisir son serveur pour l’intégrer à une infrastructure spécialement déployée pour l’occasion. Ses experts ont ensuite modifié certaines pages du site pour intégrer un malware de leur cru, un malware désigné en interne par le nom NIT.

Grâce à cette technique, l’agence est parvenue à collecter les adresses IP des utilisateurs du site.

Comment ? Elle n’est pas rentrée dans les détails et cela peut aisément se comprendre car elle n’a aucun intérêt à dévoiler ses petites combines. Surtout si elle compte exploiter de nouveau cette méthode dans un avenir plus ou moins proche.

Quoi qu’il en soit, cette stratégie a porté ses fruits car le FBI a récupéré environ 1 300 adresses IP grâce à cette technique. Ses experts sont ensuite remontés jusqu’à leurs propriétaires et le bureau a transmis leurs dossiers aux autorités compétentes pour qu’elles puissent les poursuivre et les trainer devant un tribunal.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais cette affaire déchaine les passions depuis quelques jours. Si la plupart des gens se félicitent de la disparition de ce réseau pédophile, certaines personnes critiquent vivement les méthodes employées par le bureau pour parvenir à ses fins.

Elles estiment effectivement qu’elles mettent en danger les libertés individuelles et que les agences gouvernementales ne devraient pas pouvoir agir en toute impunité.

En d’autres termes, à leurs yeux, la fin ne justifie pas les moyens.

Mots-clés hackingtorweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Nathan

    Des gens utilisent le darknet pour consulter des réseaux pédophiles et s’offusquent de la méthode employée par le FBI ? La Neutralité du Net est un principe qui me tient totalement à cœur, mais le Darknet n’est-il pas volontairement une zone de non-droit créée pour ne pas respecter les règles ? (Et je ne dis pas que c’est une mauvaise chose quand il s’agit de passer la censure chinoise)

  • Sebastien Hecart

    Dans ce cas la c tout a fait justifié je pense (la fin justifie les moyens ?)

    Mais rien ne les empêchent d’utiliser ces méthodes (qu’ils nexpliquent pas) hors du darknet et pour d’autres raisons. Il y a toujours des abus quand on le pouvoir de faire quelque chose. :)

  • Pingback: Un internaute friand de contenus pédopornographiques risque d'être libéré à cause d'un malware()