Clicky

Le Galaxy S10 s’est trouvé son lecteur d’empreintes digitales

Qualcomm semble avoir dévoilé le lecteur d’empreintes digitales du Galaxy S10. Comme le révèle Sammobile, il est possible que le prochain flagship du géant coréen embarque le nouveau capteur 3D Sonic du fondeur américain propriétaire de la famille de processeurs Snapdragon.

Le Galaxy S10 se dévoile encore un peu plus. Après tout, il est normal que le prochain smartphone phare de Samsung intéresse la plupart des internautes en raison de la qualité des produits de la gamme Galaxy S. Selon toute vraisemblance, le successeur du Galaxy S9 arrivera sur le marché au cours du premier trimestre de l’année prochaine.

Comme d’habitude, les fans ne veulent pas attendre le jour J pour connaitre les caractéristiques. Grâce aux fuites, nous savons ainsi que le Galaxy S10 bénéficierait d’un lecteur d’empreintes digitales intégré à l’écran. Cela semble maintenant se préciser. Qualcomm vient effectivement d’annoncer son premier capteur d’empreintes digitales conçu pour être installé sous la dalle d’un smartphone.

Portant le nom de 3D Sonic, le nouveau composant fonctionne avec l’ultrason ; or le Galaxy S10 est censé justement bénéficier d’une telle technologie.

Le capteur d’empreintes du Galaxy S10 est déjà prêt

Certes, on ne sait pas encore si le 3D Sonic équipera réellement le Galaxy S10, mais il convient de rappeler que certaines sources continuent d’avancer que le flagship aurait droit à un capteur d’empreintes digitales à ultrasons conçu par Qualcomm.

De son côté, lors de l’annonce de son nouveau produit, le fondeur américain a indiqué que celui-ci allait être intégré aux appareils mobiles qui sortiront au cours du premier semestre 2019.

Contrairement à ses concurrents chinois, Samsung devrait donc adopter une tout autre technologie pour  le Galaxy S10. Les fabricants comme Vivo et Xiaomi utilisent jusqu’ici un capteur optique.

Un capteur à ultrasons pour le Galaxy S10 ?

Les capteurs optiques fonctionnent en éclairant le doigt lorsque celui-ci appuie sur l’écran. Cela permet de vérifier visuellement l’empreinte digitale par rapport à un motif précédemment stocké. Il est donc théoriquement possible de tromper le capteur avec une image précise de l’empreinte digitale. Autant dire que la technologie optique s’avère moins sécurisée.

Concernant les capteurs d’empreintes digitales à ultrasons comme le 3D Sonic censé se trouver sous l’écran du Galaxy S10, ils sont capables de développer une image 3D du doigt en faisant rebondir les ondes sonores. Par conséquent, ils sont en mesure de vérifier les crêtes et les pores qui sont uniques pour tout le monde.

Bref, les capteurs ultrasoniques sont théoriquement plus sûrs.