Le Galaxy S11 aura peut-être droit à un SoC gravé en 5 nm

Étant donné que Samsung maitrise déjà la gravure en 5nm, il est possible que le Galaxy S11 bénéficie de ce savoir-faire. La prochaine génération de terminaux Galaxy S devrait ainsi proposer une meilleure autonomie tout en étant plus performante.

Le Galaxy S11 n’arrivera pas avant des mois. Force est cependant de constater qu’il intéresse de plus en plus les internautes et les médias. De notre côté, nous venons de trouver des informations au sujet de son processeur. Comme l’avance Phonearena, le futur successeur du Galaxy S10 pourrait avoir droit à un SoC gravé en 5nm. Il faut savoir que Samsung prépare actuellement une nouvelle génération de processeurs utilisant le procédé EUV.

Test des Galaxy S10 et Galaxy S10+ : image 9

Gravés en 7nm, ceux-ci devraient se retrouver au sein d’un grand nombre d’appareils au deuxième semestre de l’année. Après la gravure en 7nm avec le procédé EUV, le fondeur se focalisera sur le développement de puces 3nm.

Toutefois, compte tenu des limites imposées par les technologies actuelles, les premiers terminaux à embarquer des processeurs 3nm n’arriveront pas dans un avenir proche.

Des puces 5nm en attendant

Contrairement à l’Apple A13 qui sera également gravé en 7nm EUV, le processeur qui se trouvera à l’intérieur du Galaxy S11 pourrait être gravé en 5nm. En effet, Samsung estime qu’il ne devrait pas avoir du mal à fabriquer un tel composant. Le passage à la gravure 5nm EUV ne va cependant pas bouleverser la technologie du constructeur. Il s’agit plutôt d’une évolution de ses technologies actuelles.

En disposant d’une telle puce, le Galaxy S11 devrait en tout cas être en mesure de mieux séduire les consommateurs grâce à une baisse de la consommation énergétique tout en affichant un gain de performances. D’après la firme, le futur procédé de gravure devrait effectivement permettre de réduire la consommation énergétique de l’ordre de 50 % et de profiter en même temps d’un gain de performances de 30 %.

Une réduction de la taille

Mis à part ces avantages, la technologie est censée réduire significativement la taille du processeur (jusqu’à 45 %). Ce qui signifie que le Galaxy S11 pourrait être plus petit et plus efficace que son prédécesseur. Il convient de noter que Samsung travaille aussi sur le procédé de gravure en 4nm qui devrait pouvoir être mis en œuvre au cours de la deuxième moitié de 2020.