Le Galaxy S9 battu par des iPhone 8 dans les Benchmarks ?

Si le Galaxy S9 est à la fête côté écran, le dernier flagship de Samsung raserait les murs lorsqu’on parle de Benchmarks. Selon les premiers tests réalisés, le mobile star de l’édition 2018 du MWC, serait régulièrement battu – et sans grande difficulté – par les iPhone 8 et X. Plus inquiétant, dans certains cas, un iPhone 7 (dont le lancement remonte à 2016) pourrait le distancer côté performances.

Autant dire que la nouvelle n’est pas des plus agréable à entendre pour ceux qui voyaient le terminal comme une bête de course. Mais tout espoir n’est pas perdu, loin de là. Comme le rapporte AnandTech qui a testé les performances du Galaxy S9 sur le stand de Samsung, les indices de performance recueillis ne sont pas forcément représentatifs de la puissance finale des exemplaires qui seront distribués dans le commerce.

Selon les premiers Benckmarks réalisés, le Galaxy S9 serait battu sans mal par les iPhone 8 et X. Dans certains cas, même un iPhone 7 pourrait avoir le dessus sur le dernier né de Samsung.

Reste qu’en l’état les données obtenues lors des différents tests, et à l’issue du panel de Benchmarks lancés sur le mobile et sa puce Exynos 9810, ne sont pas vraiment engageants. Qualifiés de « bizarres » par Andrei Frumusanu, le journaliste qui a torturé – sans l’ombre d’un remord – le pauvre S9, ces résultats finalement assez médiocres s’expliqueraient toutefois par un problème software… du moins selon Samsung.

Un firmware spécialement installé sur les exemplaires de démonstration, à la source de ces performances critiques ?

C’est en tout cas ce qu’a expliqué un représentant de Samsung à Andrei Frumusanu, qui rapporte : « l’un des porte-parole de Samsung m’a confirmé que l’unité de démonstration [utilisée pour réaliser les différents tests] fonctionnait grâce à un firmware spécialement conçu pour le MWC, et qu’il n’était peut-être pas correctement optimisé« . Une thèse qui n’a pas vraiment convaincu l’intéressé.

L’autre explication pourrait venir d’une erreur que Samsung aurait commise en voulant adapter la puissance de ses modèles fonctionnant sous Exynos 9810 à ceux animés par des Snapdragon 845. Une erreur qui – si elle est avérée – serait probablement corrigée d’ici au lancement sur le marché des Galaxy S9 et S9+.

Si toutefois les résultats obtenus par AnandTech s’avéraient exacts, il s’agirait – toujours d’après Frumusanu – d’une « déception totale » en terme de performances. On espère que Samsung aura déjà corrigé le problème sur les modèles de série…