Le Galaxy S9 risque d’être beaucoup plus cher que prévu

Le Galaxy S9 sera officiellement présenté dans quelques semaines, mais cela ne l’empêche pas de faire parler de lui et les derniers bruits de couloir en date portent sur son prix de vente. Il pourrait effectivement être plus haut que prévu.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, ni à vous ni à votre banquier, mais le prix des smartphones s’est littéralement envolé en l’espace de quelques années. À une époque pas si lointaine, les modèles haut de gamme commercialisés par les constructeurs étaient vendus autour de 699 €, mais ce n’est plus vraiment le cas à présent.

Galaxy S9 : image 1

Désormais, leur prix moyen oscille en effet entre 800 et 900 €, avec des pics pouvant atteindre et même dépasser les 1000 € pour certains modèles.

Le Galaxy S9 ne sera pas donné

Samsung ne déroge pas à la règle et le constructeur avait ainsi choisi de placer le Galaxy Note 8 au-dessus de la barre des 1000 € à son lancement. Cela n’a visiblement eu aucun impact sur ses ventes et le géant coréen aurait donc l’intention d’opter pour une stratégie similaire avec le Galaxy S9 et le Galaxy S9+.

Selon une source de l’industrie britannique, le constructeur aurait en effet l’intention de lancer le Galaxy S9 au prix de £ 789 chez nos amis mangeurs de pudding, soit une hausse de £ 100 par rapport au modèle précédent. L’année dernière, le Galaxy S8 était en effet proposé à un prix de £ 689 sur le marché britannique.

En supposant que cette hausse soit répercutée sur les autres marchés, alors cela voudrait dire que le prix du Galaxy S9 devrait atteindre les 850 $ aux États-Unis ou les… 909 € en France. L’appareil était en effet proposé à très exactement 809 € dans l’hexagone à son lancement.

En ira-t-il de même pour sa déclinaison ? C’est fort probable.

Entre 100 et 150 € de plus ?

À son lancement en France, le Galaxy S8+ était proposé à 909 €. Avec une telle hausse, le prix de son successeur pourrait dépasser allègrement la barre des 1000 €, et même dépasser celui du Galaxy Note 8 à sa sortie. Ricciolo avait d’ailleurs évoqué une augmentation de ce type la semaine dernière et il n’avait visiblement pas tout à fait tort.

Il semblerait donc que le prix de nos flagships soit bien parti pour grimper en flèche et pour devenir des produits de luxe.

Au final, ce sont les constructeurs chinois qui peuvent se réjouir puisqu’ils risquent de gagner de plus en plus de clients si cette tendance persiste dans les mois et années à venir.